Mot-clé - journalisme

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 3 novembre 2019

Jean-Louis Ye

Bon.

Je pensais faire un billet conspirationniste pour expliquer que Kayne West et Jean-Louis Costes était en fait une seule et même personne, Jean-Louis Ye, ou Kayne Costes:

- Avec une conscience du monde assez rare,

- Accro aux réseaux socios ( https://twitter.com/KanyeWest et https://www.facebook.com/jeanlouis.costes.pagefan ),

- Faisant des trucs chelous avec la religion depuis peu,

- Avec des paroles, dans le temps, « gangsta », mais se mettant maintenant en retrait,

Mais il s’avère que Kayne West a toujours fait des paroles un peu … divines (peut-être que Jean-Louis aussi, note bien), et que du coup c’est moins amusant. Bref, une idée que je ne sais où mener…

Peut-être un amusement que, quelque part, maintenant que Ye a exécuté un peu du plan de Costes, on peut se la donner…

vendredi 28 septembre 2018

Quizzionaire

Le magazine "Voie étroite", fondé en 1972, est une revue pour...

a) les centristes persuadés qu'une fine marge existe entre un parti réformateur et un autre parti réformateur,

b) les spéléologues amateurs de détours toujours plus fous,

c) les ferrovipathes, aussi bien touristiques, industriels que historiques,

d) les coquins, évoquant les cabarets de France et de Navarre,

e) la France à papa adepte du BDSM,

f) les gastro-entérologues école lavement baryté

?

Si vous proposez une réponse erronée, vous devez dessiner la couverture du numéro proposé.

lundi 6 mars 2017

quasi-imaginaire

" - N'allons pas sur les brisées des grands journaux constitutionnels qui ont leurs cartons aux curés pleins de canards, répondit Vernou.

- De canards ? dit Lucien.

- Nous appelons un canard, lui répondit Hector, un fait qui a l'air d'être vrai, mais qu'on invente pour relever les faits-Paris quand ils sont pâles."

Dimanche 5 mars, un quotidien local en France

bobard0322.jpg

Lundi 6 mars, le même quotidien local en France

bobard033.jpg

"Vérifie tes sources, eh, journalisse ! Et à temps ! Parce-que un gamin en mal de reconnaissance qui se serve de toi et de ton canard pour soigner sa mythomanie, ça se comprend, en nos temps de confusion et de ce que tu appelles "ère post-vérité", mais pour t'excuser de ton empressement à remplir le journal du Dimanche, au lieu de blaguer sur le nom prédestiné du mythomane, présente simplement des excuses à tes lecteurs, eh !

"C'est ignoble, mais je vis de ce métier, moi comme cent autres !"

Toi, petit localier qui rêve de gloire, jusqu'à ton parent parvenu le grand scribouillard d'éditos nationaux centre-centre ; lis, relis, et re-relis encore Blazac, il parle un peu de toi dans Illusions perdues ! Et vois ton empire s'effondrer avec le reste.