Où il est question de ne pas les jeter

Les écorces d'oranges :

  • parce que nous jetons trop,
  • parce que c'est simple à confire,
  • parce que c'est bon,
  • parce que dans le commerce elles ressemblent à des bouts de gelée,
    • sont d'un orange iréel,
    • sont trop sucrées,
    • sont faites selon des procédés que, par non-envie d'être hargneuse je qualifierai de douteux.
             Suggestion de situation

Après une douce nuit dans les bras de Morphée ou autre réjouissante personne, un jus d'orange se fait alléchant.

Soit on coupe deux voire trois oranges, c'est selon.
Il est préférable que ces dernières ne soient pas recouvertes de pesticides car c'est leur peau que l'on va cuisiner par la suite.

Petit-déjeunez.

Si l'humeur ou les obligations vous pressent, conservez les moitiés d'oranges désormais sans pulpes au frais.

Si les obligations ont disparues et que l'envie alors :

1. Ressortez l'outil qui vous a servi à presser les oranges. Posez une moitié d'orange dessus, d'une main maintenez-la fermement, de l'autre épluchez-la avec un économe.

schlaack

2. Pesez ensuite les épluchures, mettez-les dans une casserole idéalement en cuivre.

3. Ajoutez-y le même poids de sucre et recouvrez d'eau.

Il est conseillé de goûter l'eau avant, au jour d'aujourd'hui, l'eau du robinet est souvent bien dégueulasse.

4. Laissez cuire 1h30 sur le feu le plus doux.

5. Égouttez-les bien, il ne doit plus y avoir de jus sur les écorces.

6. Une fois refroidies, dans un pot, puis le frigo pour une très longue conservation. Ecorce 1Ecorces 2

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/116

Fil des commentaires de ce billet