Revue de presse

"Les journaux doivent diffuser des idées saines."
"Les idées de gauche ne sont pas des idées saines".
"Nous sommes en train de crever à cause des idées de gauche qui continuent".

micr0lab propose ici son aide à Monsieur Dassault pour séparer le bon grain de l'ivraie.
Histoire des idées saines / Actualités des idées saines / Réflexions sur les idées saines.
(et en creux, pour bien comprendre, on citera abondamment les pourvoyeurs d'idées malsaines -Article XI, CQFD, Le Tigre, Fakir, Le Monde Diplomatique, Revue Z...-)

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 20 août 2017

Un dimanche après-midi en Mayenne

samedi 3 juin 2017

"Et vous faites quoi à côté ? Vous aimez le ... jazz?"

Fado053.jpg Fado052.jpg

mercredi 3 mai 2017

Aujourdhui, le chef de la GNAP* vous propose...

... la vessie bio® et la lanterne équitable™.

*Grande Nationale Agroalimentaire de Proximité®

illustration_article.jpg

Du nouveau à la ferme de la Ribambelle

Depuis 15 ans, les Franfruffe pratiquent la vente de leur production en direct. À partir de samedi ils inaugurent un nouveau concept dans la région : la coopérative de magasins à la ferme.

Rencontre :

Bruno et Marie-Joberte Franfruffe sont producteurs de bœuf AOP Miouffe-Anpeline, de veau bio et de porc label rouge. L’exploitation familiale est exploitée par les Franfruffe depuis 4 générations. Au début des années 2000, afin de diversifier leur activité, ils mettent en place la vente à la ferme en ouvrant une boutique sur leur exploitation. La nouveauté c’est la coopérative, qui consiste à regrouper éleveurs et producteurs en un réseau de magasins à la ferme élargi sur le Grand-Ouest. Cela permet de proposer des produits locaux et des produits régionaux. « Nous mettons en avant des produits bio, mais pas que ; le bio reste cher, nous proposons aussi des produits d’appel accessibles à tous. L’idée est de privilégier la qualité et la proximité ». Car, précise Bruno Franfruffe, « la vente directe à la ferme n’est pas toujours facile. Le prix peut être trop élevé pour certains consommateurs, et dans notre secteur, les budgets consacrés à l’alimentation sont plutôt bas. Certains consommateurs ont un plus grand pouvoir d’achat et des habitudes de consommation différentes. On veut toucher de nouvelles personnes », analyse l’éleveur. « Alors, pour continuer à développer cette alternative à la grande distribution et fournir des produits de qualité en circuit court et à des prix accessibles, nous devons nous adapter. Plus on a de diversité, plus on a de clientèle ; on suit la demande des consommateurs. » À l’avant-garde d’une nouvelle tendance ? « On est la 3e coopérative de magasins qui se crée en France ; le concept nous a séduits avec la diversité de la gamme proposée, environ 200 produits, qui vont de la viande aux produits préparés ». Les commandes se feront par mail et par téléphone, complétées par des produits en libre-service sur place. « Le magasin ne sera ouvert que deux demi-journées par semaine, car notre métier c’est d’abord d’être agriculteur. Mais c’est aussi important pour nous de faire découvrir ce métier, et avec la vente directe, on peut passer plus de temps à échanger avec les gens. »

Flyer_Bruno_Pourias__1_1.jpg

(NB. les prénoms ont été changés - ce qui suit ne l'est pas)

Alors le jeu c'est : trouve qui se cache derrière la sympatoche coopérative équitable bio locale sympa?

Suivons le fil, il n'est pas si long, même si pas facile de trouver le début.

D'abord il y a "Coop chez vous" coop.jpg La seule mention légale? en petit? immatriculé dans une Z.I. de Lamballe? SOCOBATI, qui "distribue aux éleveurs, aux professionnels et aux particuliers tout le matériel d’élevage, la quincaillerie, le matériel de bricolage et l’équipement de la personne."

SOCOBATI, c'est CALIPRO calipro_batissons_en_confiance.jpg

et CALIPRO, c'est COOPERL ARC ATLANTIQUE (qu'on appelera par son ptit nom "Cooperl") slider-cooperl1.jpg

COOPERL, c'est un gros paquet de marques déposées (en passant, notons qu'un label -Label Rouge®, Marque Préférée des Français 2666®, Saucisse Super®, Viande Garantie Pure Viande Vegane® etc.- n'est jamais qu'une marque déposée.

(Notons aussi qu'en droit français le R -®- n'est pas obligatoire, mais parfois fait classe, genre business américain. Avec "Coop chez vous", par exemple, ça fait pas classe le ®.)

un gros paquet de marques déposées, dont : I.NANO® SYNAPS SYSTEME DE NUTRITION AVANCEE® Les panés bien élevés ® La saucisse sèche bien élevée® Le saucisson sec bien élevé® Les petits dés bien élevés® Les effilochés bien élevés® VERITABLE LE COCHON GARANTI ORIGINE FRANCE® veritable.jpg L ATOUT PRIX® VERITABLE® L'ATOUT PRIX® VÉRITAL® GINKGO le management solide de la parcelle® les terrines bien élevées® les mousses bien élevées® les pâtés bien élevés® INVESTISSEMENT BATIMENT AGRO ECOLOGIQUE® cocon.jpg (le logo est sympa, on dirait un tampon de Ministère c'est bien pensé)

PORC SANS ANTIBIOTIQUE® LES FERMIERS DE NOS PROVINCES® PORC SAIN® Brocéliande la chipolata bien élevée sans antibiotique dès le sevrage® Brocéliande la brasse extra maigre bien élevée sans antibiotique dès le sevrage® Brocéliande la Toulouse extra maigre bien élevée sans antibiotique dès le sevrage®

etc.

(il y en a beaucoup, beaucoup, dans tous les domaines, de la molécule du cochon à sa transformation en caca d'humain en passant par la construction des bâtiments pour faire caca.)

et dont COOP CHEZ VOUS (vous suivez?) coop.jpg (là le design c'est plus rond, plus chaleureux, plus bois, plus équitable, moins comme un label ou un Ministère, c'est plus proche du consommateur, quoi)

COOPERLlogo.jpgc'est donc du gros biz en mode global

Notre maillage territorial sur le Grand Ouest nous permet d’optimiser nos coûts logistiques et de mutualiser nos actions. Cooperl Arc Atlantique ce sont 14 sites industriels propriétés de la coopérative, des flux commerciaux en France et à l’international avec des bureaux à Moscou, Pékin, Shanghai, Londres et Budapest.

mais en tant que coopérative, affiliée à l’Économie Sociale et Solidaire http://www.coordinationrurale.fr/cooperl-drole-de-cooperative-trinquer-eleveurs/ http://www.fdsea28.fr/la-cooperl-ou-comment-devenir-client-de-sa-cooperative-actualite-numero-859.php#comments

COOPERL c'est des valeurs

"Coopérer et investir pour l’avenir Cooperl Arc Atlantique est une coopérative, ses valeurs sont celles de la coopération et particulièrement les suivantes : la solidarité, l’engagement et l’équité entre les hommes et les femmes qui la composent. Ce qui nous relie : la pérennité de la production agricole régionale, la valorisation du travail de chacun et le respect de nos clients."

COOPERL, c'est du management moderne.

http://www.humanite.fr/marre-de-suer-sang-et-eau-pour-engraisser-cooperl-ils-ont-decide-de-parler-602807

COOPERL, c'est aussi des ptits arrangements sanitaires

https://www.quechoisir.org/actualite-fraude-alimentaire-une-cooperative-du-porc-condamnee-n6125/

Ils aiment bien le mot coop chez cooperl. ça fait bien, comme les photos d'agriculteurs, les logos AB, les labels etc.

Donc à la question : qui se cache derrière la sympatoche coopérative équitable locale?

Porc.jpg

Il fallait répondre : la grosse coopérative sympatoche de production de viande et tout ce qui s'y rapporte (alimentaire, chimie, bâtiment etc.) et tout le sympatoche lobbying qui va bien avec. C'est bien fait, hein, pour que le consom'acteur ne s'y retrouve pas. Parceque pour revendre sa saucisse plus cher, et plus campagne, il faut bien faire des montages juridiques pour cacher le vilain.

(en passant, ça fait longtemps que toutes les coopératives ne sont plus des coopératives)

Alors si Bruno nous accueille dans sa ferme, il y a du monde derrière lui, si si.

Viande & Gros Sous de France®, miam. Bon ap.

lundi 6 mars 2017

quasi-imaginaire

" - N'allons pas sur les brisées des grands journaux constitutionnels qui ont leurs cartons aux curés pleins de canards, répondit Vernou.

- De canards ? dit Lucien.

- Nous appelons un canard, lui répondit Hector, un fait qui a l'air d'être vrai, mais qu'on invente pour relever les faits-Paris quand ils sont pâles."

Dimanche 5 mars, un quotidien local en France

bobard0322.jpg

Lundi 6 mars, le même quotidien local en France

bobard033.jpg

"Vérifie tes sources, eh, journalisse ! Et à temps ! Parce-que un gamin en mal de reconnaissance qui se serve de toi et de ton canard pour soigner sa mythomanie, ça se comprend, en nos temps de confusion et de ce que tu appelles "ère post-vérité", mais pour t'excuser de ton empressement à remplir le journal du Dimanche, au lieu de blaguer sur le nom prédestiné du mythomane, présente simplement des excuses à tes lecteurs, eh !

"C'est ignoble, mais je vis de ce métier, moi comme cent autres !"

Toi, petit localier qui rêve de gloire, jusqu'à ton parent parvenu le grand scribouillard d'éditos nationaux centre-centre ; lis, relis, et re-relis encore Blazac, il parle un peu de toi dans Illusions perdues ! Et vois ton empire s'effondrer avec le reste.

vendredi 20 janvier 2017

Le mite américain

Donaldtrumpi_frontal.jpg

img022.jpg

mercredi 14 décembre 2016

Un Noël de plus

DSC_0350_2.jpg

DSC_0338.jpg

DSC_0339_8.jpg

DSC_0341.jpg

DSC_0343_5.jpg

DSC_0347.jpg

DSC_0348_6.jpg

DSC_0348_7.jpg

DSC_0371.jpg

DSC_0355.jpg

DSC_0355_2.jpg

lundi 13 juin 2016

Trois petits patrons de livres

Mise en bouche

Le décès de Maurice Sinet (Siné) le remémore : gribouilleurs, chroniqueurs, metteur en mots, fournisseur de matière à imprimer, ne vont pas loin sans le génie, la fibre, la débrouille, du patron de presse. C’est ainsi. Georget Bernier (Professeur Choron) a su galvaniser, proposer une vision, une forme, recruter, haranguer, mais aussi payer des factures, trouver du blé, soudoyer les imprimeurs, arnaquer la TVA, gérer des gros sous, même quand il n’y en avait pas.

index.jpeg
 

La presse aujourd‘hui en France est subventionnée à fond les ballons, achetée par les magnats et l’état non pour garantir son indépendance, mais sa docilité, et avoir un fort pouvoir sur « l’opinion public ». C’est dans un réservoir de confiance que les banquiers investissent pour mieux placer les produits de leurs copains. Pour s‘extirper de cette grande tromperie, il faut éditer à côté, mordre la terre, crever, et connaître (rarement) de quoi payer les pâtes des années après, à l’image de Ferraille magazine des Requins Marteaux, ou de Lapin, de L’Association, qui ont vecu dans des conditions chaotiques, mais sont devenu par la suite la matrice d’une partie des bédés d’aujourd’hui. Expérimentations.

cizo_ferraille_m-299x423.jpg
 


Des expérimentations, en voilà trois.



AAARG!

Aaarg.jpg
 

Aaarg, l’histoire de AAARG! est belle et douloureuse. Un magazine audacieux, plusieurs formules, de beaux livres à tout va (une trentaine en 3 ans !), un grand apetit et encore plus de talent. Et puis quelques coups de pas de chance, une crainte de ne pouvoir rémunérer les auteurs, et voilà que la pause à durée indeterminée survient.

C’est raconté dans un très long et beau billet sur leur site, mais ce billet ne dit rien des merveilles qu’ils ont fait découvrir au rédacteur de ce billet. Juste un? Allez, Glory Owl.

telethon.jpg

 

Les Aventures de Teddy Riner

Une belle prise de risque des éditions Dargaud, même si, comme le déclare Thibault Lanxade du Medef, « la prise de risque en France n'est plus considérée ». Dargaud s’en moque et joue le tout pour le tout avec cette audacieuse adaptation du plus sympathique des judoka.

aventures-de-teddy-riner-les-tome-1-colere-du-dragon-la.jpg
 

Mystères asiatiques, sympathiques personnages (des deux sexes !) et humour sont au rendez-vous de cette prometeuse série qui nous fera bien vite oublier que « la fiscalité devient tellement forte que l'État devient presque actionnaire de toutes les entreprises ! », et que « quant au chef d'entreprise, il devient quasiment un salarié. » (idib).


Le vilain petit canard

Est-ce pour enfant, pour adolescent, pour adulte, pour activiste, un peu tout ça ? Je ne sais pas qui le sait, mais le vilain petit canard didactise, tente, expérimente, improvise, et c’est un plaisir rare.

vilain_petit_canard5.jpg
 

Un peu de mythologie, un peu d’actualité, des blagues et un contenu aéré, mais aussi une longue pause joliement présentée sur leur blogue pour réfléchir, trouver des sous, prendre des vacances pour le temps. Mais les voilà de retour, foncez vous abonner !

MollesseOuVertu.jpg
 


Deux mots de conclusion

Non pas que j’en veuille à Dargaud, hein, même si bon les éditeurs-ministres, je m’en méfie, mais pour souligner qu’éditer des crobards, ça coute un fric monstre, et ça ne rapporte rien. Houra à tous ceux qui se mettent la tête dans les chiffres, payent les dessinateurs et auteurs pour qu’ils puissent penser et divaguer pour nous, pauvres travailleurs. Mais merde aux patrons de presse et aux maisons d’éditions en même temps : quelle est le seuil à partir duquel elles puent ? Il faudrait peut-être inventer l’échelle Val pour le savoir. En tout cas, j’avais listé d’autres journaux libres dans ce billet : faîtes-en bon usage !

mardi 8 mars 2016

Vu, lu, retenu : désormais on sait.

Votre question de bible.

Q. J’ai un ami qui dit que Cain n’était pas un enfant d’Adam. Il dit que le serpent était le père de Cain. Que dîtes-vous ?
Dyke, par courriel.

A. Déjà, il est physiquement impossible pour les serpents et les humains de s’accoupler et d’avoir une descendance.

bible_question.jpg
 

La balle est dans le camp du copain de Dyke.

lundi 1 février 2016

Avancée du programme Campagne augmentée

taches_blanches_noires_de_vache_coque_iphone_6_plus_barely_there-r67fcdbb02621494389999ddc99e4d05d_zjgar_324.jpg

"J'ai à peu près tout ce qui se fait comme capteurs !" Henri de Kerdamet, éleveur laitier à St Armel, fait l'inventaire : "ça, c'est une médaille pour connaitre les déplacements de l'animal ; ça, un collier qui mesure le temps d'ingestion et de rumination. Et ça, un thermomètre vaginal." Connecté au réseau, cette sonde est éjectée par la vache quand le vêlage commence, et Henri, qui habite à 10km, reçoit un sms."*

Bon, finalement, il faudrait peut-être mieux le construire cet aéroport.

  • Rennes Métropole Magazine, pages "économie", article "Des entreprises qui inventent l'agriculture 2.0", page 38

http://www.nxtbook.fr/newpress/Ville-Rennes/Rennes-Metropole-Magazine/1512_25/index.php#/38

vendredi 18 décembre 2015

BOUM de Noyse

rangdoignons.jpg

Antoine, Maximilien, Charles et Louis-Nape, quelques heures avant l'ouverture des portes du festival, affichent un air serein, 24h avant la catastrophe.

mardi 26 mai 2015

Obésité et gènes : le mystère enfin levé.

fin_obesite.jpg

samedi 22 mars 2014

Pronostiques

* Le grand vainqueur de ces élections, c’est l’abstention.

* … le climat alourdi par les récentes révélations…

* On sent une lassitude du côté de certains électeurs…

* … ce qui profite bien évidemment au Front National…

* … un peu tôt pour tirer des conclusions de ce scrutin.

* Les premières estimations indiquent…

* Les yeux sont bien évidemment tournés vers …

* … attendre dimanche prochain pour…

* Le président doit tirer les conséquences de ce scrutin et …

* … remaniement…

* Faut-il s’attendre à un … dans les prochains jours ?

* L’entre deux-tours sera marqué par …

* … triangulaire…

samedi 6 octobre 2012

Presse confidentielle

Deux revues curieuses, typos insolites et photos pas toujours très nettes :

Chambre & Sénat, "organe officiel de l'Association Nationale des Collaborateurs de Ministres et de Parlementaires"

Chambre_et_senat2.jpg

La Revue du Mérite Agricole, "Revue officielle de l'Association des Membres de l'Ordre du Mérite Agricole", et dont la devise est "Honneur et Agriculture"

Merite_agricole2.jpg

C'est tout.

vendredi 21 septembre 2012

Quelle division ?

reconciliation.JPGmicr0lab prétend qu’il n’y a pas là de nouvel acte d’occidentphobie et appel tous les trente manifestants à travers le monde à arrêter de restreindre l’accès aux parcs d’attractions.

jeudi 31 mai 2012

La France des Branlemiches

Cette semaine, le journal de Monsieur Pinault donne aux amateurs des cours d'assiduité.

On imagine les cibles, interchangeables selon les "sensibilités" : les fonctionnaires, les "assistés", les chômeurs, les jeunes, les retraités, les cheminots, les étrangers, les travailleurs sociaux etc.

Entre le pouvoir occulte des Franc Maçons, le classement des meilleures écoles de commerce et le numéro spécial immobilier, encore un dossier très bien documenté qu'on a hâte de lire ! Merci le Point pour ces travaux d'investigation précis, risqués, audacieux. Bravo Monsieur Giesbert, pour cette belle presse indépendante !

lundi 21 mai 2012

quoi ?

SOCIETE - Selon une étude américaine, les consommateurs de produits bio deviennent prétentieux et intolérants...

Manger bio est bon pour la santé mais pas pour se faire des amis. Selon une étude américaine, parue dans le journal Social Psychological and Personality Science, les consommateurs de produits biologiques seraient moins altruistes et porteraient des jugements moraux plus durs sur les autres. L’auto-satisfaction rend méprisant

Arrogants, snobs, méprisants… Les adeptes du bio ne sortent pas indemnes de cette étude psychologique: «Quand les gens s’auto-félicitent de leur comportement, ils deviennent moralisateurs et suffisants», explique Kendall Eskine à MSNBC. Ce professeur de psychologie à l’université de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, estime que le marketing des produits bio tend à rendre leurs acheteurs paradoxalement moins altruistes: les qualificatifs «naturel», «vert», «écologique» ou «durable» provoqueraient une auto-satisfaction qui rend méprisant envers les gens qui ne partagent pas leurs opinions.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont divisé un groupe de soixante personnes en trois: le premier groupe a regardé une série de photos de produits bio (pommes, épinards…), le deuxième d’aliments «réconfortants» comme des brownies et des cookies, et le dernier des produits courants, comme du riz, de la moutarde ou des céréales. Après avoir observé les photos, chaque personne a dû évaluer sur une échelle de 1 à 7 des situations moralement répréhensibles. Par exemple, ils devaient juger de la «gravité» d’avoir des relations sexuelles avec un parent éloigné, ou évaluer s’il était moralement scandaleux de voir un avocat rôder dans les services d’urgences d’un hôpital pour inciter des victimes à porter plainte. «Les gens qui ont été exposés aux produits bio ont eu un jugement beaucoup plus dur que les autres, commente Kendall Eskine. Sur une échelle de 1 à 7, ils ont atteint une moyenne de 5,5 tandis que celle du groupe des produits courants était de 5 et celle du groupe des produits réconfortants était à 4,89.» Pas prêts à accorder du temps aux autres

Les chercheurs ont ensuite demandé à chaque personne combien de temps elle serait prête à accorder à quelqu’un qui aurait besoin d’aide, entre 0 et 30 minutes. Le résultat est clair: 13 minutes en moyenne pour les bio, 19 pour les produits courants et 24 minutes pour les gourmands. «Etre exposé à de la nourriture bio augmente leur estime d’eux-mêmes et ils finissent par devenir un peu des goujats», conclut Kendall Eskine.

Manger bio donnerait donc une caution morale qui inciterait ensuite les gens à moins bien se comporter, tout en étant très intransigeants avec les autres. Regards méprisants sur les paniers remplis de légumes non bio, piques acerbes envers les gens qui aiment les fast-foods ou jugements sévères sur les comportements anti-écolo de leurs voisins: les mangeurs de bio ne seraient pas des personnes très sympathiques et seraient même parfois les premiers à se permettre de laisser leur ordinateur en veille ou à prendre l’avion pour partir en vacances, sans aucune culpabilité.Pour être sympa, mieux vaut manger des cookies non bio donc.

Audrey Chauvet http://www.20minutes.fr/article/937671/manger-bio-rend-il-snob

auteure de l'article clé "messieurs vos pénis ont perdu huit millimètres"

jeudi 29 mars 2012

En direct de 20 minutes, le métro prends LAFP.

Agression d'une victime dans l'arrondi


Ce un jour, un jeune garçon de 12 ans a été d'une agression à caractère dans le 22e, selon une source. Ce a été sabordé par trois d'environ 13 et 14 ans, vers l'heure du dine, devant le collège. Ils ont crié des insultes à caractère avant que l'un des ne le frappe à la tête sans le. La s'est réfugiée chez sa grand-mère, qui a prévenu la police.

Cette agression, une semaine après la fusillade devant un autre, a soulevé l'inquiétude des élus. Pour le maire du Josian Poumet (PSU), qui appelle à la, « il serait bien que la police soit ». « Je souhaite que les circonstances de ce soient rapidement éclaircies », a souligné Bernard Delaon (PSM), maire dans un communiqué. Deux candidats ont aussi apporté « leur soutien aux jeunes »

PUBLICITÉ

lundi 26 mars 2012

Un enquête libre.

Xavier Niels

Il possède Free, il a tout compris.

Un article d'Acrimed comme on n'en lira peut-être jamais ailleurs :

Que Xavier Niel et Iliad – via Free – souhaitent se donner une image décontractée, sans intérêt particulier pour l’argent et le pouvoir, malgré des profits colossaux, une place de choix dans l’univers des télécommunications, un conseil d’administration peuplé de hauts cadres issus du monde des banques et des grandes entreprises, et des associations directes avec (entre autres) les joyeux drilles de Goldman Sachs ou les plaisantins de Doughty Hanson & Co, cela relève de leur stratégie de communication. Mais les médias sont-ils obligés de relayer et d’accréditer ce storytelling d’entreprise ?

La suite au prochain article...

mercredi 22 février 2012

Rendre l'information insipide ?

Facile ! Grâce à la publicité, les petits désagréments de la vie quotidienne (guerre, élections ...) sont enrobés des plus belles images loisirs. Chic ! J'aime !

le sang, le miel et la Syrie

mardi 7 février 2012

Liberté et indépendance de la presse.

1IMG_3542_copie.JPG

2.JPG

"Nicolas Sarkozy s'est exprimé hier soir, depuis l'Elysée. Une heure pour dire aux Français qu'il aura tenu sa promesse de travailler jusqu'à la dernière minute du quinquennat " Les grands chantiers qui marquent la fin du quinquennat Un effort important en faveur du logement L'ELYSÉE VEUT CONTRE-ATTAQUER SUR LA TAXATION FINANCIÈRE La hausse de la TVA pour un "choc de compétitivité" Une négociation pour permettre aux entreprises de moduler la durée du travail l'apprentissage en rempart au chômage des jeunes L'Elysée a préféré laisser deux mois au patronat et aux syndicats pour s'accorder sur la question La hausse de la TVA devrait rapporter près de 11 milliards d'euros supplémentaires

A titre informatif :



Capture_d_ecran_2012-02-07_a_19.10.14.png

IMG_3613_copie.JPG

- page 1 de 2