Revue de presse

"Les journaux doivent diffuser des idées saines."
"Les idées de gauche ne sont pas des idées saines".
"Nous sommes en train de crever à cause des idées de gauche qui continuent".

micr0lab propose ici son aide à Monsieur Dassault pour séparer le bon grain de l'ivraie.
Histoire des idées saines / Actualités des idées saines / Réflexions sur les idées saines.
(et en creux, pour bien comprendre, on citera abondamment les pourvoyeurs d'idées malsaines -Article XI, CQFD, Le Tigre, Fakir, Le Monde Diplomatique, Revue Z...-)

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 7 mai 2020

Quelle presse pour mon enfant?

LA PRESSE JEUNESSE CREE DES LIENS FORT AVEC SES LECTEURS :

  • 70 % attendent avec impatience de lire leur magazine.
  • 67 % trouvent dans leur magazine des choses qu'ils ne voient pas ailleurs.
  • 62 %  le lisent sans s'arrêter jusqu'à la fin.
(http://www.lapressejeunesse.fr/la-presse-jeunesse-en-bref/quelques-chiffres)

Media d'importance, la presse enfantine est rarement passée au crible des analyses politiques ; ainsi, dans la revue de presse mensuelle du Monde Diplomatique, on peut lire les nouvelles de revues sérieuses, tels qu'Hérodote, la Revue du Crieur, L'Émancipation Syndicale et Pédagogique, The Middle Est Journal ... mais rarement d'Abricot, Papoum, Pirouette etc.
Babar est manifestement le titre de droite pour enfant du groupe Bayard*, ouvertement monarcho-libéral tendance légitimiste. C'est un journal à réserver en priorité aux enfants de CSP+ et aux nostalgiques de la France des colonies (par ailleurs, cette cible préférera écouter plutôt "Radio Classique" que "France Musique")
si Babar, le "roi des éléphants", ne rechigne pas à planter un clou, c'est bien parceque le petit personnel est en congés annuel.

Mais ne nous y trompons pas : sous des dehors bonhommes, et installé dans une innocente tradition colonialo-maréchaliste, les personnages de Babar défendent des positions rétrogrades et réactionnaires, voire complotistes.

Le titre Picoti, édité également par le groupe Bayard, de tendance centre-droit, prouve que le trust de la presse enfantine essaime dans un panel d'idées assez large, mais, du fait de son origine catholique historique, accorde une large place aux idées conservatrices.

Selon wikipédia, Picoti "éveille les bébés dégourdis de 9 mois à 3 ans."

Depuis 2017, Ferdinon, le bébé mouton qui dit non, est là pour accompagner les bébés dégourdis (lecteurs de Picoti) durant la phase d'opposition. Mais Pikou, le petit chat anthropomorphe sort de son panier depuis et accompagne les tout petits durant leur vie! et ce chaton fait tout comme un tout-petit. Ou presque... Car il montre aussi l'exemple aux parents. Évidemment, la maman de Pikou n'est pas sévère avec lui. Ce qui est bien dans Pikou, c'est qu'il trouve vite et bien de supers solutions! Comme quand il est tombé après avoir couru après son ballon. **ouin!** il pleure mais son père trouve la solution! à toutes les mamans, lisez Picoti à vos bébés dégourdis!"

Popi, du groupe Milan, du groupe Bayard**, représente la motion radicale-socialiste, tendance mélenchoniste du groupe.

La diversité est bien représentée, avec ces scènes de marchés ou le producteur bio voisine avec le militant qui tracte pour la future manifestation. Les papas portent les bébés en porte-bébé, c'est moderne, ça cible parfaitement l'électorat urbain de Montreuil, Marseille et Rennes.


Dans une audacieuse coupe architecturale mettant en scène un immeuble -qui n'est pas sans rappeler la Vie mode d'emploi, de Georges Perec- , nous retrouvons cette diversité dans la fête de Noël, certes d'origine chrétienne, mais bien illustrée ici dans la République laïque, ou chacun est libre, qui, de manger une dinde aux marrons, qui de se bourrer la gueule en famille, qui, de regarder la télévision, qui de faire comme d'habitude.

L'obsession pour les gommettes en forme de triangles rouges, rappelle à la foi les convictions fraternelles du leader de gauche, tout autant que sa réappropriation du pins des déportés communistes. On peut difficilement faire plus clair idéologiquement !

(Quand au sympathique Petit Ours Brun, dont les aventures se déroulent parfois sur fond rouge, on ne peut qu'observer la revendication symbolique d'un populisme protectionniste affilié au signe fort du "brun sur fond rouge".)

* Bayard Presse est une entreprise de presse française créé en 1873, juste après la guerre de 1870, par la congrégation religieuse catholique Les Augustins de l'Assomption. Cette congrégation est aujourd'hui encore la propriétaire exclusive du groupe. Le groupe présent dans 16 pays communique par la presse, l'édition, Internet et l'audiovisuel dans les domaines de l'actualité (La Croix, Le Pèlerin), la jeunesse (Pomme d'Api, Youpi, Babar, J'aime lire, Astrapi, Okapi, Phosphore, Je bouquine, Les clés de l'Actualité), les seniors (Notre temps), le religieux (Prions en Église, Croire, Panorama), la nature (Terre sauvage, Alpes Magazine, Pyrénées Magazine, Pays basque Magazine, Bretagne Magazine). La liste de ces journaux et revues n'est pas exhaustive.

** Bayard, depuis l'acquisition de Milan (Presse et Éditions) en 2004, représente 27 % de la part de marché de la presse jeunesse en France, ce qui le place au premier rang, devant Hachette-Disney (25 %). Son chiffre d'affaires en 2005 fut de 433 millions d'euros (Source : La Croix du ).

dimanche 26 janvier 2020

e-révisionisme

En 2020, le moteur de recherche Lycos permettrait t'il d'accéder à un monde parallèle?
Sans gougle, et sans pénultième "H" à "rechercher"

mercredi 18 septembre 2019

Quelle situation de la vie politique…

… est astucieusement représentée dans cet audacieux photo-montage?

(Réponse en commentaire)

vendredi 17 mai 2019

Retrouvez tous vos sympathiques héros en librairie

dimanche 14 avril 2019

Tu l’aimes, mon Q ?

Mon Lapin Quotidien, quotidien qui paraît tous les trimestres, évoque du tigre, du toussaint l’ouverture, et fais rire jusqu’à france culture.

Il offre aussi des propositions de loi pour lesquelles toute la mulaberie vote de tous ses cœurs:

le plus grand possible, pour le moins cher possible, à pré-visualiser ou commander sur le site de l’Association.

vendredi 28 septembre 2018

Quizzionaire

Le magazine "Voie étroite", fondé en 1972, est une revue pour...

a) les centristes persuadés qu'une fine marge existe entre un parti réformateur et un autre parti réformateur,

b) les spéléologues amateurs de détours toujours plus fous,

c) les ferrovipathes, aussi bien touristiques, industriels que historiques,

d) les coquins, évoquant les cabarets de France et de Navarre,

e) la France à papa adepte du BDSM,

f) les gastro-entérologues école lavement baryté

?

Si vous proposez une réponse erronée, vous devez dessiner la couverture du numéro proposé.

lundi 11 décembre 2017

Titre glorieux, alerte, chronomètre, passion et fougues…

… sont des ressorts que C.Q.F.D., tendre journal de Marseille, ne sait pas manier.

Ici non plus, on n’est pas forts pour les appels au pognons qui claquent.

Mais bon, voilà : comme ils l’expliquent assez bien, ils risquent fort de crever, et ça me fait de la peine. C’est chez HelloAsso à défaut, dans leurs derniers numéros sinon, et toujours à la même adresse qu’on peut s’abonner pour pas cher à l’une des seules presse qui fasse rêver, tente, se remémore et ne brille pas du plus fin verni, mais de la plus douce détermination.

dimanche 20 août 2017

Un dimanche après-midi en Mayenne

samedi 3 juin 2017

"Et vous faites quoi à côté ? Vous aimez le ... jazz?"

Fado053.jpg Fado052.jpg

mercredi 3 mai 2017

Aujourdhui, le chef de la GNAP* vous propose...

... la vessie bio® et la lanterne équitable™.

*Grande Nationale Agroalimentaire de Proximité®

illustration_article.jpg

Du nouveau à la ferme de la Ribambelle

Depuis 15 ans, les Franfruffe pratiquent la vente de leur production en direct. À partir de samedi ils inaugurent un nouveau concept dans la région : la coopérative de magasins à la ferme.

Rencontre :

Bruno et Marie-Joberte Franfruffe sont producteurs de bœuf AOP Miouffe-Anpeline, de veau bio et de porc label rouge. L’exploitation familiale est exploitée par les Franfruffe depuis 4 générations. Au début des années 2000, afin de diversifier leur activité, ils mettent en place la vente à la ferme en ouvrant une boutique sur leur exploitation. La nouveauté c’est la coopérative, qui consiste à regrouper éleveurs et producteurs en un réseau de magasins à la ferme élargi sur le Grand-Ouest. Cela permet de proposer des produits locaux et des produits régionaux. « Nous mettons en avant des produits bio, mais pas que ; le bio reste cher, nous proposons aussi des produits d’appel accessibles à tous. L’idée est de privilégier la qualité et la proximité ». Car, précise Bruno Franfruffe, « la vente directe à la ferme n’est pas toujours facile. Le prix peut être trop élevé pour certains consommateurs, et dans notre secteur, les budgets consacrés à l’alimentation sont plutôt bas. Certains consommateurs ont un plus grand pouvoir d’achat et des habitudes de consommation différentes. On veut toucher de nouvelles personnes », analyse l’éleveur. « Alors, pour continuer à développer cette alternative à la grande distribution et fournir des produits de qualité en circuit court et à des prix accessibles, nous devons nous adapter. Plus on a de diversité, plus on a de clientèle ; on suit la demande des consommateurs. » À l’avant-garde d’une nouvelle tendance ? « On est la 3e coopérative de magasins qui se crée en France ; le concept nous a séduits avec la diversité de la gamme proposée, environ 200 produits, qui vont de la viande aux produits préparés ». Les commandes se feront par mail et par téléphone, complétées par des produits en libre-service sur place. « Le magasin ne sera ouvert que deux demi-journées par semaine, car notre métier c’est d’abord d’être agriculteur. Mais c’est aussi important pour nous de faire découvrir ce métier, et avec la vente directe, on peut passer plus de temps à échanger avec les gens. »

Flyer_Bruno_Pourias__1_1.jpg

(NB. les prénoms ont été changés - ce qui suit ne l'est pas)

Alors le jeu c'est : trouve qui se cache derrière la sympatoche coopérative équitable bio locale sympa?

Suivons le fil, il n'est pas si long, même si pas facile de trouver le début.

D'abord il y a "Coop chez vous" coop.jpg La seule mention légale? en petit? immatriculé dans une Z.I. de Lamballe? SOCOBATI, qui "distribue aux éleveurs, aux professionnels et aux particuliers tout le matériel d’élevage, la quincaillerie, le matériel de bricolage et l’équipement de la personne."

SOCOBATI, c'est CALIPRO calipro_batissons_en_confiance.jpg

et CALIPRO, c'est COOPERL ARC ATLANTIQUE (qu'on appelera par son ptit nom "Cooperl") slider-cooperl1.jpg

COOPERL, c'est un gros paquet de marques déposées (en passant, notons qu'un label -Label Rouge®, Marque Préférée des Français 2666®, Saucisse Super®, Viande Garantie Pure Viande Vegane® etc.- n'est jamais qu'une marque déposée.

(Notons aussi qu'en droit français le R -®- n'est pas obligatoire, mais parfois fait classe, genre business américain. Avec "Coop chez vous", par exemple, ça fait pas classe le ®.)

un gros paquet de marques déposées, dont : I.NANO® SYNAPS SYSTEME DE NUTRITION AVANCEE® Les panés bien élevés ® La saucisse sèche bien élevée® Le saucisson sec bien élevé® Les petits dés bien élevés® Les effilochés bien élevés® VERITABLE LE COCHON GARANTI ORIGINE FRANCE® veritable.jpg L ATOUT PRIX® VERITABLE® L'ATOUT PRIX® VÉRITAL® GINKGO le management solide de la parcelle® les terrines bien élevées® les mousses bien élevées® les pâtés bien élevés® INVESTISSEMENT BATIMENT AGRO ECOLOGIQUE® cocon.jpg (le logo est sympa, on dirait un tampon de Ministère c'est bien pensé)

PORC SANS ANTIBIOTIQUE® LES FERMIERS DE NOS PROVINCES® PORC SAIN® Brocéliande la chipolata bien élevée sans antibiotique dès le sevrage® Brocéliande la brasse extra maigre bien élevée sans antibiotique dès le sevrage® Brocéliande la Toulouse extra maigre bien élevée sans antibiotique dès le sevrage®

etc.

(il y en a beaucoup, beaucoup, dans tous les domaines, de la molécule du cochon à sa transformation en caca d'humain en passant par la construction des bâtiments pour faire caca.)

et dont COOP CHEZ VOUS (vous suivez?) coop.jpg (là le design c'est plus rond, plus chaleureux, plus bois, plus équitable, moins comme un label ou un Ministère, c'est plus proche du consommateur, quoi)

COOPERLlogo.jpgc'est donc du gros biz en mode global

Notre maillage territorial sur le Grand Ouest nous permet d’optimiser nos coûts logistiques et de mutualiser nos actions. Cooperl Arc Atlantique ce sont 14 sites industriels propriétés de la coopérative, des flux commerciaux en France et à l’international avec des bureaux à Moscou, Pékin, Shanghai, Londres et Budapest.

mais en tant que coopérative, affiliée à l’Économie Sociale et Solidaire http://www.coordinationrurale.fr/cooperl-drole-de-cooperative-trinquer-eleveurs/ http://www.fdsea28.fr/la-cooperl-ou-comment-devenir-client-de-sa-cooperative-actualite-numero-859.php#comments

COOPERL c'est des valeurs

"Coopérer et investir pour l’avenir Cooperl Arc Atlantique est une coopérative, ses valeurs sont celles de la coopération et particulièrement les suivantes : la solidarité, l’engagement et l’équité entre les hommes et les femmes qui la composent. Ce qui nous relie : la pérennité de la production agricole régionale, la valorisation du travail de chacun et le respect de nos clients."

COOPERL, c'est du management moderne.

http://www.humanite.fr/marre-de-suer-sang-et-eau-pour-engraisser-cooperl-ils-ont-decide-de-parler-602807

COOPERL, c'est aussi des ptits arrangements sanitaires

https://www.quechoisir.org/actualite-fraude-alimentaire-une-cooperative-du-porc-condamnee-n6125/

Ils aiment bien le mot coop chez cooperl. ça fait bien, comme les photos d'agriculteurs, les logos AB, les labels etc.

Donc à la question : qui se cache derrière la sympatoche coopérative équitable locale?

Porc.jpg

Il fallait répondre : la grosse coopérative sympatoche de production de viande et tout ce qui s'y rapporte (alimentaire, chimie, bâtiment etc.) et tout le sympatoche lobbying qui va bien avec. C'est bien fait, hein, pour que le consom'acteur ne s'y retrouve pas. Parceque pour revendre sa saucisse plus cher, et plus campagne, il faut bien faire des montages juridiques pour cacher le vilain.

(en passant, ça fait longtemps que toutes les coopératives ne sont plus des coopératives)

Alors si Bruno nous accueille dans sa ferme, il y a du monde derrière lui, si si.

Viande & Gros Sous de France®, miam. Bon ap.

- page 1 de 3