Apprends ton outil

La catégorie qui aurait pu se nommer «fais-le mieux toi-même».

Les biens manufacturés ne se valent pas tous, et les objets sont légions : des outils sont employés tous les jours sans être vus ou questionnés. Les premières habitudes sont imparables, répétées dans leur absurdité. Il est appris sur le tas, «'faut avoir été pris pour être appris».

micr0lab dit «non» et propose des fiches pédagogiques simples, claires et nourries de références concernant des problèmes que vous ne vous étiez pas (forcément) posés.

Avec un propos univoque : «pressé? —Alors dépêchez-vous de prendre le temps.» L'action sans maîtrise est un temps perdu, faire peu et le faire bien. Et puis partager ce savoir acquis, illustrer par sa pratique le bonheur d'avoir choisi son outil et le geste qui l'occupe : ce qui micr0lab se propose ici de faire.

Une première approche (quelle presse lire, quels services employer, etc.) peut être trouvée dans les liens de micr0lab et dans les outils de micr0lab.

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 25 février 2016

Quatre saveurs de pixels

\documentclass[tikz]{standalone}
\usetikzlibrary{shadings}
\begin{document}
\tikz\shade[shading=Mandelbrot set](0,0)rectangle(2,2);
\end{document}

Source.

Et puis

pdflatex t.tex

Et puis

convert -density 140 t.pdf out.gif
convert -density 3140 t.pdf out2.gif
convert -density 410 t.pdf out3.gif
convert -density 1241 t.pdf out4.gif

Pour enfin

out.gif
out2.gif
out3.gif
out4.gif

samedi 31 décembre 2011

Saveurs typographiques.

Un billet inaugural pour cette catégorie qui s'espère notes préparatoires à un travaux synthétique et publiable en terres micr0labiennes.

Préambule.

Sans une éducation à l'outil informatique, on risque parfois de considérer qu'internet est le gros logo bleu du bureau de son ordinateur. On apprend parfois qu'un petit renard peut faire aussi bien — voire mieux — mais la distinction entre logiciel libre et open source est le plus souvent ignorée (et pour cause, elle est délicate à comprendre, mais la fiche wikipédia consacrée à la question éclaire suffisamment).

Par contre, du clavier, l'interface essentielle, sur-présente, on ne dit rien.

D'où vient cette disposition, azerty?

Le nom azerty provient de l'enchaînement des six premières touches sur le clavier, en haut à droite.

Les claviers sont apparus avec les machines à écrire. Les lettres étaient imprimés sur une feuille de papier à l'aide de tiges en métal à l'extrémité desquelles siégeait un caractère. Si l'on tapait trop vite, les tiges se chevauchaient, se frappaient, se bloquaient. Les touches furent alors disposés ainsi : les lettres les plus utilisées sont éloignées afin qu'elles ne se succèdent jamais trop rapidement lors de la frappe et afin que leurs tiges viennent de lieux éloignés.

La disposition azerty a donc été conçue pour ne pas être pratique et gêner la personne au clavier. Elle a eu un autre vice : la subtilité typographique a été sacrifiée au nom de la technique. Accentuer les majuscule nécessitait de pouvoir faire varier l'interligne, disposer d'une grande richesse de tirets encombrait le clavier, les guillemets anglais (" et ") sont restés lorsqu'on a adapté l'outil au français (qui utilisait « et »), etc.

Référence : The Dvorak Zine

À qui vous adressez-vous?

Vous êtes dans l'un des cas suivants :

  • vous disposez de temps et employez l'outil informatique (même modérément),
  • vous ne savez pas utiliser un clavier, qu'il soit azerty ou autre, 
  • vous allez être amené à utiliser massivement des claviers,

alors apprenez la disposition bépo. L'investissement en temps vous sera largement remboursé, votre frappe sera plus confortable et l'investissement en argent peut être minime si vous optez pour des gommettes. August Dvorak a en effet imaginé pour vous une disposition rationnelle et pratique des touches sur un clavier. Destinée à la langue anglaise, cette disposition a été francisée et se nomme bépo.

Vous trouverez toutes les informations utiles sur le site http://bepo.fr/ et pouvez même acheter un clavier à disposition matricielles (les touches sont alignées et non en quinconce comme sur les claviers usuels) en bépo chez http://typematrix.com/

Et sinon?

Sinon, si vous n'avez pas le temps ou l'occasion d'apprendre cette disposition, ne maltraitez pas pour autant les règles typographiques du français pour des raisons techniques! En français les majuscules s'accentuent (ce qui est intuitif avec un système d'exploitation Linux, casse-tête avec un windows), les guillemets sont « et » (idem), les tirets sont au nombre de cinq, etc.

Vous trouverez facilement de quoi apprendre à respecter simplement la typographie en consultant les sites suivants et leurs références :

Les plus passionnés regarderont avec intérêt les signes de corrections tels que les résume L'outil typographique.

P.S. : les conjugaisons sont vérifiées chez http://www.leconjugueur.com/ et l'orthographe chez https://fr.wiktionary.org/!