vendredi 19 avril 2019

Google me demande d’éradiquer les vélos…

dimanche 14 avril 2019

Tu l’aimes, mon Q ?

Mon Lapin Quotidien, quotidien qui paraît tous les trimestres, évoque du tigre, du toussaint l’ouverture, et fais rire jusqu’à france culture.

Il offre aussi des propositions de loi pour lesquelles toute la mulaberie vote de tous ses cœurs:

le plus grand possible, pour le moins cher possible, à pré-visualiser ou commander sur le site de l’Association.

vendredi 12 avril 2019

Ben voilà, c'est fini..

Salut

Ben voilà c'est fini, on va bientôt se faire virer de l'écluse.

On vous la fait court : en février 2018 on a perdu le procès qui dure depuis 2015 contre le Grand Reims et depuis c'est appel, reports, menaces d'huissier et nouveau procès pour que le tribunal autorise Grand Reims à faire appel à la force publique pour nous expulser de la Maison. Le tribunal a pris sa décision le 3 avril, elle nous est parvenue aujourd'hui le 12 avril : expulsion sans délai. Cela arrivera demain à 6h, ou samedi, ou lundi, on ne sait pas..

On n'a pas communiqué là-dessus sans doute parce qu'on ne trouvait pas trop les mots, parce qu'on est dégoûtés et fatigués de cette histoire qui dure, parce qu'on a quand même espéré et bossé pour y arriver, à pérenniser cet endroit, parce qu'on y était presque. On s'est fait avoir au jeu des procédures administratives, il y a peut être des choses qu'on aurait pu faire pour éviter ça mais on ne va pas refaire le match.

L'écluse aura vécu 8 ans, beau score pour un lieu autogéré dans une ville qui a l'habitude de détruire ce genre d'initiatives en quelques mois. Durant ces années cette maison aura accueilli tellement de personnes différentes, de musiques, d'idées saugrenues, de belles choses, des échecs comme des morceaux de bravoure, des nuits sans jour, des lendemains qui chantent, des périodes difficiles, des explosions d’énergie et de vie.. Un projet boiteux comme c'est pas permis, tentant de s'émanciper des systèmes marchands et capitaliste, porté par la seule énergie et la bonne volonté d'individu.e.s qui partagent cette sensation que tout est possible, qu'il se passe dans ce lieu quelque chose de rare, de précieux et de fragile et qu'il faut se battre pour le préserver. Le genre de truc qui ne tient pas dans un Cerfa..

L'ironie de la situation c'est qu'avec tout l'argent que la Nécropole rémoise aura mis dans ces procédures pour nous virer, elle aurait sans doute pu remettre aux normes une bonne partie du bâtiment ! La volonté de nos politicien.ne.s locaux est de nous virer, il.le.s sont sur le point de réussir tout en ne proposant aucune solution aux problématiques locales qui trouvent un début de réponse à l'écluse, en refusant tout dialogue et en stigmatisant sans complexe et publiquement le lieu et ses usagers. Bravo, belle performance..

Ces personnes aux beaux discours sur le bien vivre ensemble, le dynamisme de notre ville, la glorification des initiatives individuelles détruisent un lieu qui abrite un atelier vélo, un jardin partagé, une web radio, un local de répétition, une cantine, un café associatif, un espace d'expression, des hérissons, des oiseaux de passage et des êtres humains qui aiment s'y retrouver et s'y découvrir.. Un lieu qui vit depuis 8 ans sans subvention et envers lequel aucune plainte n'a jamais été déposées à part celles des politiques.. Derrière les histoires formelles de normes et de travaux c'est clairement un procès politique que l'agglomération rémoise a porté et remporté.

Leur projet est de raser la Maison pour construire un immeuble, avec aux manettes de ce beau projet Reims Habitat, Grand Reims et Agencia. Dans les instances décisionnaires de ces trois structures qui jouent au Monopoly avec notre ville on retrouve les mêmes personnes qui nous ont assigné en justice. Entre une bande de joyeux drilles qui réparent des vélos et font pousser des patates, et un projet immobilier réunissant un EPIC, un EPCI et une SEM dans une ôde gentrificationnaire et spéculative, ces poètes du vieux monde poursuivent leurs projets nauséabonds et excluants.

Tout ce qu'on espère c'est qu'à force de frustrations vienne l'envie à des personnes éclairées de défoncer des portes pour s'exprimer en dehors des systèmes marchands et institutionnels, de mettre au placard la résignation et la morosité pour ré-inventer leur présent et imaginer leur futur, de donner une consistance à leurs rêves, en laissant la porte ouverte aux courants d'air.

L'écluse.

http://ecluse-reims.org/actus/104-travaux/502-ben-voila-c-est-fini

lundi 1 avril 2019

Une interrogation avec déjà la réponse

Cet instant fugace où tu vois vraiment ta fenêtre, le vaut-il ?

mercredi 27 mars 2019

SuperDupont capturant l'Araignée

lundi 25 mars 2019

Une note laissée par M. Moissa

(Sur l’air des papas papous à poux et pas à poux.)

♬ Constance avait vu son incontinence la rendre inconstante. ♬
♪ Constant ne constatait pas d’accointance, ♬
♭ Mais avait tout de même dû s’exiler à Constantinople. ♪

♬ Les Constances constantes, et les Constants inconstants, ♭
♫ Les incontinents constants, sont bien plus rares qu’inconstants ! ♬

« Quelle est cette merde ? », avait demandé J. Caisse, son successeur de pauvre blague.

mardi 19 mars 2019

Permettez, Madame, que je brise la glace

Nos émeutiers ont de l'humour : une compilation de quelques bons mots potaches de murs (parceque il n'y a pas d'autre mur numérique pour partager les choses amusantes avec mes amis) ; bravo aux Voltaires de l'émeute ! Les grosses têtes aux gros batons ! L'esprit français, astucieux, prompt à la gauloiserie et au calembourg, pas toujours fin -difficile d'avoir l'esprit clair avec les lachrymos-, est bien vivant, et le monde nous l'envie.

http://larueourien.tumblr.com

https://lundi.am/

mercredi 6 mars 2019

We did it!

jeudi 28 février 2019

Une Compilation Juste Pour Toi joue actuellement

Dans le lecteur de micr0lab, il y a une compilation juste pour toi qui joue actuellement.

Depuis toujours.

Tu ne le savais peut-être pas, alors on l’a matérialisé, pour toi, à https://micr0lab.org/lecteur/#compil_propre.

Voilà. Une compilation entre 10 et 15 titres, piochés dans tous le catalogue mu0lisé de micr0lab. Que pour toi. Juste pour toi. Elle jouera que tu l’écoutes ou pas.

mardi 26 février 2019

Et tourne tourne la toupie de Mendras

Autrefois je pensais que la moyennisation de la société était un mensonge, une de ces baudruches dont les Françai· se· s sont friands. J'étais dans l'erreur. Cette moyennisation existe mais point dans l'économie réelle, dans le jeu des places ni dans le contenu des portefeuilles. Elle est purement morale. Ce sont les mœurs et le cœur des Françai· se· s qui sont devenus moyens. C'est-à-dire médiocres.

L'ensemble des questions qui ébranlent les sensibilités politiques de tous bords sont en effet et en dernière analyse des questions de sous. Qu'on parle de migrants ou du chômage, qu'on parle de justice sociale ou de santé, c'est toujours de sous que l'on parle. Il n'est que d'allumer ce tombereau de merdre qu'est la radio, et ce jusque sur ses canaux encore respectables à certains égards, pour se voir martelé des notions de budget, d'économies, de dépenses et de gâchis, d'expressions comme se serrer la ceinture et autres évocations tremblantes du coût de la vie.

Rien n'échappe au crible d'un bon sens petit-bourgeois qui est devenu un filtre de la perception, le véritable appareil transcendantal de notre bonne démocratie. Le système de valeurs qui « met tout le monde d'accord », Gilles & John autant que Doudou & Manu. Car en dépit de tout ce qui les sépare, ils ont le cœur au même niveau : celui du porte-monnaie. Il nous vient à regretter le temps où il se trouvait en-dessous de la ceinture !

A cet égard, que l'on soit riche ou pauvre, il convient de hisser la vie à un niveau aristocratique et dépenser sans compter, avant tout et surtout ce que l'on a pas. Par conséquent s'endetter, devenir insolvable et percevoir des allocations sans même remplir les conditions devient un acte de contestation dont il convient de s'enorgueillir, en grand allocataire terrien, en gentill · homme·efemme du temps jadis ou pauvre d'avant le règne des bourgeois. De même l'on peut sans se cacher derrière le visage du nécessiteux aux joues sales ni sous la figure du kleptomane s'adonner au vol des denrées les plus luxueuses du supermarché pour celles et ceux qui en ont l'audace.

Enfin, à cette disposition fondamentale à dépenser, que les puristes de la critique trouveront sans doute acritique, ajoutons la culture d'autres traits de subjectivité gentillefemmesque non moins acritiques tels que les arts de combats, les voyages en Torpedo, la peinture de paysage marins ou l'écriture de poèmes versifiés sur des sujets inactuels.

Vive la dépense sous toutes ses formes ! Jetons gourmes et ceintures ! Que le Petit-Bourgeois éternel continue de nous faire les gros yeux et de nous vouer sous cape à tous les diables ! Partout rions-lui au nez ! De poser les deux mains sur son trou de fesse n'empêchera pas celui-ci d'être aussi couru qu'une gare de triage !

jeudi 14 février 2019

Une blague qui m’est apparue en songe (version courte).

Un homme se rends un jour compte que les peignes parlent. Il achète plusieurs peignes, discute avec, et un jour les peignes lui disent qu’en fait, « peigne » est un mot féminin. Un jour, il voit une énorme peigne (sans doute pour une devanture de coiffeur) et tente de lui parler, mais elle ne lui réponds pas.

Pourquoi ?

vendredi 8 février 2019

ffmpeg -i ahahaha.mp4

Tous les mp4 vers avi:

ffmpeg -i file.mp4 file.mp4.avi

Virer les mp4:

rm *.mp4

Faire un fichier du début à 20 secondes:

ffmpeg -i me.avi -vcodec copy -acodec copy -t 00:00:20 output1.avi

Garder de 33 secondes à la fin:

ffmpeg -i me.avi -vcodec copy -acodec copy -ss 00:00:33 output2.avi

Re-dimensionner tous les fichiers à la même taille

ffmpeg -i 1.avi -s 1920x1080 -r 60 -strict experimental 1_re.avi

Et puis finalement tout virer pour ne garder qu’un fichier, l’original:

dimanche 6 janvier 2019

Je pose trois et je retiens-moi ou je fais un malheur



Ce graphique est relié à une fonction, laquelle ?

lundi 24 décembre 2018

Hommage à l’absence de non-boule

Merci à votre participation à cette absence de non-boule qui vient de s’achever. Cette fin de semaine aura été, à plus d’un titre, riche en émotions, saveurs, ennuis et aventures. micr0lab et tous les partenaires de ce grand événement à prix intégré sont enchantés d’avoir partagé ce moment intense avec vous.

Merci de partager vos photos souvenirs avec qui vous chante !

lundi 17 décembre 2018

dernières phrases du Journal de l'ingénieur Frank Wolff en cours de traduction, écrit sur un carnet à spirales retrouvé dans sa couchette après l'atterrissage de la fusée

dimanche 25 novembre 2018

ah.jpeg

vendredi 23 novembre 2018

Républicains sur le campus de la ville de l’été

__++Bonne après-midi,

Nous avons eu récemment quelques incidents à l'intérieur des bâtiments universitaires sur le campus de la ville de l’été, dus à la présence de déchets républicains dans les bâtiments. Des professeurs, des membres du personnel et des étudiants ont également amené leurs républicains dans des bureaux et des salles de classe. Je suis moi-même un grand amoureux des républicains, alors je comprends le désir d’avoir vos républicains avec vous, mais hormis le républicain d'assistance enregistré, il ne doit pas se trouver de républicains dans les bâtiments. Si vous avez un républicain d'assistance, assurez-vous d'avoir reçu l'approbation et l'enregistrement des services de test et d'invalidité situés aux halles gallois. Veuillez informer votre faculté, votre personnel et vos étudiants à ce sujet. J’apprécie grandement l’attention et la coopération de chacun à cet égard. S'il vous plaît laissez-moi savoir si vous avez des questions.++__

mardi 6 novembre 2018

plus même leurs ruines, plus rien que la lagune et le sable, et le vent du désert sous les étoiles.




lundi 5 novembre 2018

Comparons la France

6 518 hab. (2015 en diminution de 9,65 % par rapport à 2010)

5 227 hab. (2015 en augmentation de 0,27 % par rapport à 2010)

170 hab./km2

251 hab./km2

Jacques Van Cappelen

Jos Le Doaré

lundi 15 octobre 2018

Ce que l’on ne voit plus, au zoom

- page 1 de 26