Mot-clé - imposture à grande échelle

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 30 novembre 2015

Save the world

Click here to save the world

mardi 25 novembre 2014

La question, la réponse (par RI)

Objet: Remarque très très très très très importante concernant la version PHP 5.2.
Date: 21.11.2014 01:28
De: RI

 

Monsieur,

J'ai des doutes quant au fait que vous ayez le droit d'ajouter le support PHP 5.2 automatiquement avec une notification très vague cachée au milieu d'un long mail annonçant que ce service ajouté automatiquement me serait facturé.

Il est vrai que si c'était le cas, ô merveilleuse législation, vous pourriez envoyer des tas de mails annonçant qu'une intervention de la part de vos clients est "recommandée" en ajoutant un peu plus bas que, sans cette manipulation de leur part (quelques clics de souris, rien de bien lourd avouons-le), 1,27€ HT par mois leur sera prélevé. Détail que les étourdis de clients - comme moi - finissent par apprendre deux mois plus tard. Deux mois, comme c'est pratique. C'est vrai que pour le coup c'est compliqué d'envoyer un mail de facture tous les mois. Ralalah votre script de facturation n'est pas à jour on dirait !
J'ai donc, cher Sylvain Lebedel, reçu votre e-mail (forwardé ci-dessous chers lecteurs, oui c'est ça avec la photo de Sylvain tout en bas) le 16 septembre. Et le 9 novembre, BOUM!  facture !
16 septembre -> 9 novembre. C'est compliqué ça. Bon arrondissons à deux mois, hein, il y a 31 jours dans le mois d'octobre, c'est l'un des mois les plus longs de l'année, en plus on a changé d'heure. Donc, ouplah, 2 fois 1,27 = ....
3,81€ dit la facture.
mais 3,81 / 1,27 = 3
Ah-bon-donc-non : 3 mois. C'est ce que dit la facture. Comprenez-bien, tout ça c'est automatique, mon vieux. Qui va s'embêter à chercher dans le code source la fonction qui a le malheur d'utiliser des 32-bits flottants qui - quand la lune est pleine - arrondissent à l'entier supérieur. Sans doute un oubli de mise à jour de la version de PHP...
Aaaa.....moins qu'en raison d'un critère esthétique inhérent à l'esprit de votre entreprise, fièrement clamé dans l'onomatopée enregistrée qui vous identifie au registre des commerces et qui innerve jusqu'à votre système de facturation.... chez 1and1, 1 mois AND 1 mois = 3 mois.
ll faut croire que nous n'avons pas les mêmes valeurs, chez moi - et j'invite mes chers lecteurs à s'employer à un petit exercice de programmation - si je code quelque chose comme print(1&1); ce script des plus avancés en matière d'algorithmique me répond 1.

Bref, ne nous égarons pas, nous en étions à 3,81€. N'oublions pas les taxes, je suis un citoyen modèle alors oui-oui-bien-bien, 4,57€ TTC. Ça va financer le trou de la sécu, j'en ai les doigts humides de fierté.
4,57€... Une bagatelle qu'il faut tempérer par un ratio de 13,87 millions de clients (source : https://www.1and1.fr/Facts)

J'allais dire que j'ai un peu l'impression de me faire racketter. Mais non, j'exagère, au collège c'était pas comme ça, le gars te regardait bien droit dans les yeux de l'autre côté du portail sans envoyer d'e-mail : "dès que tu es dehors tu vas y passer mec". Et puis il faut bien dire que que le gars, même s'il avait de larges épaules il n'allait quand même pas se taper 13,87 millions de collégiens. Heureusement, aujourd'hui il y a l'informatique avec PHP les e-mails et plein de trucs formidables comme ça. Et sans doute une forte proportion de clients moins étourdis par les mails de pub que je ne le suis, qui lisent leurs mails jusqu'au bout. Il faut faire une étude de marché.

Donc non, en fait je n'ai pas l'impression de me faire racketter. J'ai plutôt l'impression d'être dans un bateau qui prend l'eau, des trous de tous bords, qu'il faut de colmater vite vite... le capitaine me hurle recommande la marche à suivremais avec la tempête je n'entends rien.
D'accord c'est une métaphore tirée par les cheveux. On l'appelle "l'expérience utilisateur". Petite exégèse : le bateau c'est mon compte en banque, ça fuit, mais dans l'autre sens, c'est plutôt les roupies qui vont à l'océan et la tempête ce sont les innombrables mails de pubs qui me font oublier d'en lire jusqu'au bout certains remplis d'informations technico-contractuelles.
Car comme le dit l'adage : "Nul n'est sensé ignorer le contrat de 80,000 mots qu'il a signé avec sa petite souris entre deux vidéos YouTube.".
Par contre, j'ai beau vous envoyer de jolis courriers manuscrits de ma plus belle écriture de collégien pour changer de mode de paiement... pfouit! complètement oublié. C'est vrai, les  6330 personnes tellement modernes que vous employez pour qu'ils puissent payer leurs cotisations sociales -entre autres avec les 100 balles que je vous lâche tous les ans- ne sont pas des feignants, ils ont juste plein de mails passionnants comme le mien à lire. Alors la paperasse, avouons-le, c'est chiant à lire, c'est comme les contrats d'utilisateur qu'on signe sur Internet.
C'est dommage, moi qui était plutôt satisfait de mon expérience utilisateur chez 1and1 et recommandait vos services à des amis et collègues. HA ha, j'ai passé tellement un bon moment à vous écrire, que je vais envoyer ce mail à tous mes "contacts", qui des fois lisent mes mails jusqu'au bout entre deux vidéos YouTube.

Veuillez excuser la longueur de cette missive, cher Sylvain Lebedel, mais quand on aime on ne compte pas 4,57€ ! Je n'en arrive plus à m'arrêter, ça fuit comme ça ! Malgré tout, j'espère que vous m'aurez lu jusqu'ici. Sinon c'est dommage, c'est comme les contrats d'utilisateurs, les conditions générales de ventes et les meilleurs livres de J.K. Rowling, le plus intéressant c'est la fin en accompagnement du milieu.
Votre client entièrement satisfait de son expérience d'utilisateur


---------- Message transféré ----------
De : Service Client 1&1 Internet <info@1and1.fr>
Date : 16 septembre 2014 16:49
Objet : Remarque importante concernant la version PHP 5.2. Votre numéro client :
À : RI
Gmail_-_Remarque_importante_concernant_la_version_PHP_5.png

samedi 22 mars 2014

Pronostiques

* Le grand vainqueur de ces élections, c’est l’abstention.

* … le climat alourdi par les récentes révélations…

* On sent une lassitude du côté de certains électeurs…

* … ce qui profite bien évidemment au Front National…

* … un peu tôt pour tirer des conclusions de ce scrutin.

* Les premières estimations indiquent…

* Les yeux sont bien évidemment tournés vers …

* … attendre dimanche prochain pour…

* Le président doit tirer les conséquences de ce scrutin et …

* … remaniement…

* Faut-il s’attendre à un … dans les prochains jours ?

* L’entre deux-tours sera marqué par …

* … triangulaire…

mercredi 17 juillet 2013

Connexion au tableau

« Une position qui rassure l’industrie puisqu’elle ne remet pas en cause, sur la foi d’éventuelles nouvelles données scientifiques, les « sauces » déjà utilisées par les cigarettiers. Finalement, la liste des substances autorisées — l’écrasante majorité des demandes de l’industrie seront satisfaites — fut publiée le 1er octobre 1995 au Journal Officiel. Et il est remarquable de constater que la publication de cette liste ne fit aucun bruit, d’aucune sorte. Pas un journal ne s’en fit l’écho. »

Foucart, S. (2013). La fabrique du mensonge Comment les industriels manipulent la science et nous mettent en danger Editions Denoël.

mansmoking.png

« [En France,] En 2006, 23 % des femmes et 33 % des hommes de 15 à 74 ans déclarent fumer habituellement. »

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=T10F094

La consultation dudit J.O. ne fait que renvoyer « au tableau dans le JO no 0229 du 01/10/95 Page 14375 a 14378 ». Internet n’en dit pas plus. Qui va à la bibliothèque, je suis curieux.

FunDraw_dot_com_Pipe_Smoking_Man.png

mercredi 17 avril 2013

À chaud. Trois petits sujets du volume.

D’Organismes Génétiquement Manipulés

Oui, manipulés, le passage à « Modifiés » ne semblant s’expliquer que par un soucis de « communication », sans doute pas très lointain de celui qui opéra la transformation de « vidéosurveillance » à « vidéoprotection ». Et puis si la plante était résistante aux herbicides, elle ne l’absorberais pas : elle n’est ici que tolérante.

Où la bio-diversité est un équilibre dynamique, où extinctions voisinent créations et maintiens : la congeler ne la conserve pas, elle la tue. De même standardiser, confier à un la production de semences.

Où il semble que le gain soit une réduction de temps de travail des agriculteurs et un enrichissement des producteurs de semences. Non pas que je sois d’habitude pour l’augmentation du temps de travail, mais pour son partage.

Qu’ils sont utilisés depuis les années 70 comme outil de recherche, leur emploi en agro-alimentaire, en plein champ, pose lui problème. Et puis que la banalisation ne signifie pas la diminution des risques.

Ah, et enfin, qu’on a déjà de quoi « nourrir la planète », il ne s’agit que de répartir.



Qoui ssui-je ?

quoi_suis_je.JPG

La réponse : « une personne qui fait passer sa montre au-dessus de sa manche de chemise » s’impose naturellement, elle est correcte. Sinon, pour trouver, imaginez qu’il porte une écharpe rouge (sic, en 2013 cela indiquait immédiatement au veilleur de média français qui est cette personne).

Pour lire plus confortablement, copiez et collez.



Deux informations publiques

Un individu reconnaît soustraire à la connaissance des organismes de taxation français certaines sommes. La démarche fait jaser, l’argent semble « propre », l’enrichissement, personnel. Le pépin c’est que sa position n’est pas compatible (« moralement ») avec ces pratiques.

*****

Cette fois-ci, des noms : Thierry Breton. Notez, pas le sous-ministre à machin, le ministre du Ministère de l'Économie et des Finances de la France. Stratège de l’année et les mains dans anciennement France Telecom (où il est dit que ses plans « Ambition FT 2005 » seraient liés à l’augmentation des « facteurs de risques », on se jette par la fenêtre, tout ça).

Et puis l’autre nom : Bernard Arnault, des milliards d’euros, LVMH mais aussi un gros bout de Carrefour (il y en a pour les pauvres et les riches !), tout ça.

Les deux ensemble ? Breton est l’un des trois responsables de Protectinvest. Protectinvest chapeaute Pilinvest, qui recueille la quasi totalité de la fortune de Arnault. Pour la transmettre, en cas de décès, à ses enfants, au doux tarif d’imposition belge, et non au tarif « confiscatoire » français.

<><><><><><><><>

L’un se paye un ministre dans l’indifférence. L’autre (Edwy, quel prénom !) se vante sans doute de s’être payé un sous-ministre.

mercredi 13 février 2013

Mille périodes de millions d’années

A° Un accident est impossible.

B° En cas d’accident, il n’est pas grave.

C° En cas d’accident grave, on le confine.

D° Le confinement est fabriqué pour durer mille périodes de millions d’années.

E° En cas de neige, il ne s’effondre que là où ce n’est pas grave.

Le nucléaire ne me fait plus rire. Pour fêter l’effondrement partiel du sarcophage de Tchernobyl, dévorez d’urgence le dernier numéro de la Revue Z, consacré à l’industrie nucléaire.

mercredi 19 septembre 2012

Coupable Faury, assoyez-vous.

Vous avez parlé en défense de votre employeur, Peugeot Société Anonyme, en défense de ses intérêts et de votre emploi. Dans le support publicitaire nommé Le Parisien, vous déclariez le 17 septembre 2012 (actuel 1er libertide de l’an CXX) « L’air qui sort du pot d’échappement est plus propre que l’air qu’il absorbe », c’est consigné dans la gazette officielle de l’information du 19 septembre 2012.

Votre revenu était l’année précédent cette déclaration de 1 266 000€ européens (soit environ 130 voitures de la marque qui vous employait, 2 500 RSA pour personne seule sans enfant, 4 500 vélos neufs).

revenus_faury1.png

Source : Document de référence 2010 - PSA (le titre est trop beau).

Sachant que le Ministère du « Développement Durable » (pourtant peu soupçonnable d’être démesuré) lui-même estimait le nombre de décès prématurés dûs aux émanations humaines de particules PM2,5 (les « particules fines ») était de 42 000 pour la seule France (source).

Attendu que votre quotient salaire / décès dû à votre employeur est donc d’environ…,
que vous avez proféré ce propos en toute connaissance de cause,
que vous n’avez corrigé ce propos que…,
que la justice a dû vous… pour vous …,

vous êtes condamné à avoir irrémédiablement honte.

Maintenant dégagez et estimez-vous heureux que personne n’a pris votre propos au sérieux, sans quoi nous serions…

mercredi 30 mai 2012

Collection, citations: deux niveaux de considération.

«Mais il y a encore une leçon à retenir, qui s’applique à toutes les installations nucléaires en fonctionnement à travers le monde : en être réduit à faire des hypothèses sur la probabilité des risques, c’est ne pas être prêt.» — Kenichi Ohmae - ingénieur nucléaire, dans un article de Japan Times traduit sur le site de Sortir du nucléaire


«Quand vous avez en face de vous des sous-traitants ne parlant pas un mot de français, vous faites comment pour respecter les consignes à la lettre ? Et pour noter les problèmes ? » — Philippe Billard, syndicaliste C.G.T., «travailleur sous-traitant de l'industrie nucléaire et irradié», rapporté dans Les dossiers du Canard Enchaîné, n°121, octobre 2011.

mardi 15 mai 2012

Les marchés tout sourire

Un peu de parole décomplexée provenant en direct et sans ambages des "marchés" (relevé par les journalistes de Fakir et La bas si j'y suis, vidéo réalisée par Les mutins de pangée)

http://www.dailymotion.com/video/xq7jpf_le-plan-de-bataille-des-financiers_news?start=3

"Le traité du référendum sur la constitution de l’UE avait été rejeté parce qu’il devait consacrer le marché libre comme principe fondateur de l’Union Européenne (...). Ce rejet était une manifestation typique du préjugé français (de gauche comme de droite) contre le marché.

Dans cette perspective, il serait politiquement intelligent que ses partenaires de l’Eurozone permettent à François Hollande de prétendre qu’il leur a arraché quelques concessions, même si c’est faux en réalité. La demande de renégociation du traité serait alors utilisée pour tromper le public français en lui faisant accepter des réformes convenables, dont celle du marché du travail."

Extrait de la note "interne" de Chevreux (société de courtage du Crédit Agricole) adressé à ces 1200 clients « corporate », des opérateurs de marché internationaux, pour les rassurer quand à la possible élection de François Hollande aux élections présidentielles.

L'entretien avec Nicolas Doisy, "chief economist" de Chevreux :

   En radio : l'émission La bas si j'y suis sur France Inter
   http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2429
   Le site du journal Fakir, qui a traduit et diffusé la fameuse note.
   http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html