Mot-clé - Épreuve

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 8 mars 2016

Bon anniversaire Audace !

222_222.jpg

"Les nombres formés de chiffres identiques sont des messages des anges (...)
222 : Les idées que vous avez récemment semées commencent à croître et à devenir et à devenir réalité. Continuez à les arroser et à en prendre soin, et elles sortiront bientôt de terre en vous permettant de voir la manifestation de vos désirs. En d'autres termes, ne partez pas cinq minutes avant le miracle. Vous allez bientôt voir vos idées se concrétiser ; alors, soyez persévérant ! Continuez à avoir des pensées positives, à les affirmer et à les visualiser." (source : http://ettolrubi.meabilis.fr/)

Petit jeu bonus ! Proposé par Citroën AX Audace 1.0* saurez vous dire, grâce aux indices disséminés dans la photo :

- Quelle heure est-il? Sachant que le chauffeur ne met pas ses pendules à l'heure (d'hiver).

- De quel célèbre œuf de pâques-toute-l'année pour enfant de la marque "enfants" provient le petit sujet au premier plan?

- A quelle vitesse roule l'auto au moment de la prise de vue?

- sur route hors-agglomération, de jour et par temps clair, quel(s) type(s) de feux dois-je allumer sur mon AX Audace?

et enfin,

- sachant que le réservoir de l'AX Audace contient 43 L de carburant, que sa consommation est d'environ 5 L / 100 Km, et que le chauffeur sait maintenant bien faire la différence entre le gasoil et le diesel, saurez vous déterminer approximativement quand l'automobile tombera en panne d'essence? Attention c'est facile.

Le gagnant recevra une petite récompense.

  • AX Audace est disponible en version 5 portes pour 53 900 Francs.

vendredi 18 décembre 2015

BOUM de Noyse

rangdoignons.jpg

Antoine, Maximilien, Charles et Louis-Nape, quelques heures avant l'ouverture des portes du festival, affichent un air serein, 24h avant la catastrophe.

mercredi 18 mars 2015

Portraits en sincérité?

DSC_0735.jpg DSC_0736.jpg DSC_0737.jpg DSC_0738.jpg DSC_0739.jpg DSC_0741.jpg DSC_0743.jpg DSC_0744.jpg DSC_0745.jpg DSC_0746.jpg DSC_0747.jpg

Contexte : photographies contractuelles réalisées par le jury d'un Titre Professionnel de Tailleur de Pierre, délivré par le Ministère du Travail.

Commentaire : La réalité vraie des personnes serait rendue visible par le contexte. Portrait sous contrainte : on est rarement photographié, sans nécessité esthétique ni amicale, mais avec la rigueur d'un portrait. Quelle attitude adopter face à un jury intimidant, sinon celle la plus authentique? On est débordé par sa propre personne. Mains dans les poches, pendantes, devant, derrière? Les mains se placent naturellement, par réflexe. Le regard va ou il doit aller. On a pas le temps de poser, ou pas le temps de penser comment poser.

"La photo-portrait est un champ clos de forces. Quatres imaginaires s'y croisent, s'y affrontent, s'y déforment. Devant l'objectif, je suis à la fois : celui que je me crois, celui que je voudrais qu'on me croie, celui que le photographe me croit, et celui dont il se sert pour exhiber son art. Autrement dit, action bizarre : je ne cesse de m'imiter, et c'est pour cela que chaque fois que je me fais (que je me laisse) photographier, je suis immanquablement frôlé par une sensation d'inauthenticité, parfois d'imposture."*1

Ici, celui que je me crois et celui que je voudrais qu'on me croie sont là ; le sentiment d'imposture également ("quelle bizarrerie que cette photo? je n'ai pas envie d'être là, devant mon ouvrage, c'est grotesque.") ; par contre, il n'y a pas ici de croyance du photographe, ni d'exhibition de l'art du photographe. Car il n'y a pas de photographe. Il y a un opérateur, une consigne, un contrat, mais aucun photographe. L'opérateur interchangeable, maladroit, qui déclenche l'appareil n'a aucun "avis" sur la photographie réalisée, il n'y croit pas, il juge lui même cette procédure grotesque. La photo est mal cadrée, floue, cela n'a pas d'importance. Elle prouve le rapport entre l'artisan et son ouvrage. C'est une preuve indiscutable. Le sujet de la photo est : un homme, un caillou, une maçonnerie. L'expression, la pose, l’esthétique n'ont aucun intérêt. On devrait poser comme un robot, pour un simple document, comme une photo d'identité, sans expression, sans affect. Mais le sujet photographié déborde, il doit se positionner devant l'objectif, devant le miroir, il doit le regarder ou l'éviter ; il est comme obligé de se positionner en tant qu'individu-homme, obliger de témoigner de son existence vivante, de son humanité. Il est obligé de jouer le jeu du portrait. La neutralité est impossible.

Cas étrange d'une photographie sans photographe. Le sujet photographié est seul face à lui même.

Une vérité des individus surgirait : untel donnera une impression d'arrogance, untel donnera l'air sûr de lui, untel donnera l'air timidité, untel donnera l'air de douceur, untel donnera l'air gauche, untel donnera l'air dilettante, untel sera surpris, car il est d'un naturel surpris, untel sera confus, car il est d'un naturel confus. Mais est-il réellement, définitivement, doux arrogant sûr de lui timide surpris confus? On peut y croire, mais la vérité de la photo ne pourra pas jamais définir définitivement la vérité elle-même. La photographie laisse perplexe, songeur. La réalité de l'individu reste mystérieuse, malgré l'apport de la photo. La personnalité est impénétrable. "... car ce que la société fait de ma photo, ce qu'elle y lit, je ne le sais pas (de toute façon, il y a tant de lectures d'un même visage) ; mais lorsque je me découvre sur le produit de cette opération, ce que je vois, c'est que je suis devenu Tout-Image, c'est à dire la Mort en personne ; les autres -L'Autre- me déproprient de moi-même, ils font de moi, avec férocité, un objet, ils me tiennent à merci, à disposition, rangé dans un fichier, préparé pour tous les trucages subtils."*2

L'enjeu de prouver que la personne photographiée est celle qui a réalisé l'ouvrage de l'examen, qui sous peu va être scruté, critiqué, noté, attaqué par le jury et défendu par l'impétrant tailleur de pierre, cet enjeu, de manière surprenante et inédite, est dépassé par la révélation photographique, la vérité d'un portrait authentique, donnant le cliché possible d'une personne dans un contexte particulier, éventuellement une piste sur la personnalité du sujet, mais qui n'est rien d'autre qu'un portrait authentique qui pourra être contrarié par d'autres portraits authentiques, plus vrais, moins vrais. La photographie reste un objet de commentaire, d’exégèse, comme on soutien avec toute la certitude du monde qu’un enfant est le PORTRAIT craché de sa mère OU de son père.

  • 1 : Roland Barthes, La chambre claire, pages 29, 30
  • 2 : idem, page 31

lundi 21 juillet 2014

Étape n°125 : d'un château l'autre rillette.

Après la prestigieuse classique Flaglande, c'est cette fois ci, alors que les vrais sprotifs bataillent sec du jarret et de lentourloupe antidoping, un direct en différé de la grande et mythique :

Angers-Laval,

poursuivie en

"traversée des marches de Bretagne"

ou

"Tour de l'ambiguité identitaire historique"

On est en France, ça y'a pas de doutes.

Une belle épreuve, ponctuée d'étapes pittoresques, sur des routes peu parcourues, et avec des extensions surprises, totalement en dehors du programme initial. Un croquis vaudra toujours mieux qu'un long discours, revoyons les images au ralenti.

DSC_0784.jpg La campagne en campagne. DSC_0788.jpg Acceuil jovial du peloton dans une ferme très sympathique. DSC_0789.jpg Check point, assortiment de boissons chaudes et boissons fraiches au "Foyer Rural" de Chateau-Gontier ; ils sont bons ces mayennais. DSC_0791.jpg L'oreillette ne suffit plus ; la D112 dite "départementale des bermudes de Mayenne" a perdu les meilleurs.
DSC_0796.jpg Un moment de poésie dans un enfer de lubrifiant mécanique.
DSC_0799.jpg Laval, superbe collection d'art naïf. DSC_0804.jpg DSC_0806.jpg Rennes, ville de soiffe et d'histoire.

DSC_0810.jpg Le réseau ferré français est magnifique.


- GRAND JEU CONCOURS Trouvez toutes les différences, et gagnez l'équipement d'un champion ! (banane survitaminée, paire de chaussettes, gourde en plastique étanche) DSC_0821.jpg DSC_0822.jpg



DSC_0826.jpg Nantes, ville engagée à mort dans le coule.

DSC_0832.jpg DSC_0833.jpg DSC_0834.jpg DSC_0837.jpg

DSC_0841.jpg le peloton se détend DSC_0845.jpg voir prend ses aises DSC_0847.jpg et le lendemain, après un spectaculaire caca en spray (c'est cela aussi, le glandathlon), contre-la-montre dans le col du chateau-qui-n'existe-plus, beau belvèdère sur la Loire.

Comme d'habitude le vainqueur a été tiré au sort par une main innocente, le trophée remis devant les Officiels par de moins innocentes mains à la disposition des Champions. Tout est bien qui ne finit pas, comme dit le philosophe. La roue tourne, les maillots jaunent, mais le glandasport triomphe ! Vive la Roue Libre !

... en différé pour la 125ème étape de la première édition du « Tour des Cartes IGN en vertical », épreuve qualificative pour les Grandes Glandathètiques en équipes libres, nous vous rappelons que cette course relie initialement Angers à Laval, puis Laval à Angers en passant par Rennes, Redon, Nantes, Ancenis, et que les inscriptions sont toujours ouvertes.

ign_top100125_recto_9782758530138.jpeg

vendredi 10 janvier 2014

Immacul'egg

Immacul__egg.jpg

jeudi 2 mai 2013

Héros & moments du Glandathlon Français, suite

Eugène Christophe, dit Cri-Cri, dit le vieux gaulois

dans

Maudite fourche

"Sur le Tour de France 1913, Eugène Christophe est renversé par une voiture dans la descente du Tourmalet. Sa fourche est brisée. Le règlement interdisant alors toute assistance en course, le coureur dut lui-même trouver une forge à Sainte-Marie-de-Campan après une marche d’environ 15 kilomètres et réparer sa fourche, forge tenue par Joseph Bayle. L’incident donne quatre heures d’avance aux premiers du peloton, et tous les rêves de victoire finale dans la Grande Boucle 1913 s’envolent.

Sur le Tour de France 1919 (...) Eugène Christophe casse sa fourche. Il doit encore réparer lui-même son matériel sans aucune aide extérieure sous peine de disqualification ce qui lui prend plus d'une heure.

Sur le Tour de France 1922, en passe de prendre la tête du classement, il cassa sa fourche dans la descente du Galibier, et gagna Saint-Jean-de-Maurienne sur le vélo d'un prêtre."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne_Christophe

Le calvaire et la victoire sur le Milan-SanRemo 1910 -Lire le récit palpitant sur La Dordogne cycliste-

mardi 12 février 2013

Texte oublié

Dans une boîte courriel d’une revue qui n’a jamais vraiment été nommée,

un message du fournisseur d’adresse me prévient : « Il y a un fichier qui vous attend ». Son nom, prémonitoire, Texte oublié.

texte_oublie.png

lundi 17 septembre 2012

PUBL

— Chéri, j’ai annulé notre repas chez les Mulliez.
— Mais pourquoi, tu sais que c’est important pour ma promotion chez Office Top !
— Oui, mais du 15 au 18 septanbre c’est les jours « -50% » chez moblapa !
— Ah couette, tu as super bien fait !

Et oui du 15 au 18 septanbre dans tous vos magasins moblapa profitez de jusqu’à -50% de réduction sur toute une gamme de choses encastrables !

Offrevalablesousconditiond’acceptationdevotredossierchezlespartenairesparticipantsàl'opération. Conditionschezmoblapa.froudansnotreréseauparticipant. UndînerchezlesMullieznevousserapasoffertaucasoùvousnepourriezpasprofiterdel’opération.

0001.gif

Note du journaliste effronté : - 50 % de réduction signifie que vous payez 50 % de plus.

jeudi 13 septembre 2012

Notes à penser

Et tout les restes…

Et tout les restes…

Antéchronologiquement?

Et tout les restes…

  • Se moquer de Robert Plant et co-auteurs d’une lettre de nantis attachés à leur argent mais pas à la création, un peu à la façon de S.I.Lex,
  • se demander scientifiquement si les lectrices ou la rédaction de Elle a une mémoire d’un an,
  • fignoler la section tech de micr0lab et y ajouter des rubriques comme « Comment écrire une lettre à une administration ? »,
  • rendre hommage et citerproduct.png, même si ce cochon en a fait des maillots de corps.

Et tout les restes…

Et tout les restes…

Et tout les restes…

Ah, et faire un vrai billet sur l‘expulsion du CREA.

samedi 1 septembre 2012

Étape n°101 : le redouté mur du Mont Cassel

…départ en volte-face pour SC sur son Shimasport jaune qui talonne Pi monté sur son Brocadre plutôt rouge. Pédale pédalent pédale pédalent pédale pédale pédalent pédale pédalent pédale pédale pédalent, voilà le fameux piège du Musée du Téléphone, Mais c’est terrible nos deux concurrents tombent sur le panneau et vont s'amuser à faire semblant de téléphoner avec des outils délicieusement vingt-age.

003.JPG

Des pelotons passent un peu dans tous les sens, ils se font et se défont mais nos deux terribles ne se laissent pas berner et pédalent pédalent pédalent pédalent dans le bon sens plat et se ravitaillent de filet américain amélioré à Ypres (Ieper).

« Messieurs les coureurs pourront déguster plus de 40 sortes de bières, glaces & crêpes locales avant de retrouver leurs montures » (art. 23-a), là-dessus le règlement est intraitable. Les plus grands s’y sont perdus.

006.JPG

AH Mais égarement d’un des coureurs qui par trop d'enthousiasme a ouvert une nouvelle voie non-assermentée, qu'il s'essaye à faire passer dans le règlement. 

006.JPG

Contestation, heurt avec l’équipe des juges de piste, intervention du public, des mots plus haut que l'autre puis médiation fermentée.

Régime spécial imposé par Fédération pour cette 101 de l’IGN : frites sans boulettes, viande sans pain à tous les repas, bières modérés SAUF pour le contre-la-montre par équipe qui a lieu jusque tard dans la nuit : la pêche-au-lancer-remis-à-plus-tard. La chute de rondin dans l’après-midi n’a pas empêché les glandathlètes solidaires de trinquer à l'hospitalisation des héros démissionnaires. Le ravitaillement par enfants assure une parfaite tenue de verres aux participants sédentarisés. Quelques bonnes anecdotes, et houp c’est le repos, mais voilà que les premiers n’ont pas cuvé que les derniers -- mieux avisés du fait de leur moteur -- ont déjà posé les gaules.

006.JPG

Le sportif n’en reste pas néanmoins un amateur de beaux paysages désindustrialisés, en harmonie avec le patrimoine historique environnant. Le Glandathlète est avant tout un amateur de variétés indomptées et incomprises.

006.JPG

Notez bien que ce n’est pas encore la terrible épreuve du Moulin de l’Ingratitude tant redoutée : « Moulin de l’Ingratitude, lendemain à la rude.» Sur ce point comme toujours le bon sens populaire n’aura pas menti : un 50km/h de face grèvera largement les performances du peloton déjà peu brillantes sur le plat, qui le seront encore moins dans l’étape des caps et marais d'Opale.

SPONSORING SPONSORING
Le Tour des Cartes IGN en vertical vous est apporté par Une Grande Roue et le Step©.

003.JPG

Grande Roue, mon vélopartenaire!

la_st_georges.png

«Le Cyclopédiste prendra toute sa place au Buffet de l’Humanite lorsqu’il y aura gagné à la sueur de son mollet revendicatif le droit de jouir des mêmes droits que les cochets et cheminots ; Messieurs, ce droit, je vous le dis : c'est celui de laver quand il lui sied et sans entraves aucune son noble outil - applaudissements au centre -
».
Lucien Fourt, conférence à l’Internationale Progressante, "Pour l'égalité des roues et le progrès", 16 février 1903

003.JPG

Le Step©, mon partenaire statique.

RingSponso RingSponso

Terrible étape du col du dos de l’âne, rappelons le temps que la tête le passe sa particularité : la roue arrière n’est pas encore passé dessus, affreuse épreuve pour le mental du glandathlète.

Une pause bien méritée autour de ce que le peloton appelle affectueusement : «Le lac pipicaca».

006.JPG

Notons que cette année tous les coureurs de l’équipe Tampalex sont équipés du nouveau moyeu dyionidisé, totalement imperméable au bitume, même sulfisé, et qui ne tâche pas les bas de pantalon.

006.JPG

Recherche du point de ravitaillement, comme souvent les coureurs ont devancé la caravane.

006.JPG

... en différé pour la 101ème étape de la première édition du « Tour des Cartes IGN en vertical », épreuve qualificative pour les 32èmes Classiques Flaglandes en équipes libres, nous vous rappelons que cette course relie Lille à Boulogne-sur-Mer et que les inscriptions sont toujours ouvertes.

À vous les studios.

003.JPG