Héros & moments du Glandathlon Français, suite

Eugène Christophe, dit Cri-Cri, dit le vieux gaulois

dans

Maudite fourche

"Sur le Tour de France 1913, Eugène Christophe est renversé par une voiture dans la descente du Tourmalet. Sa fourche est brisée. Le règlement interdisant alors toute assistance en course, le coureur dut lui-même trouver une forge à Sainte-Marie-de-Campan après une marche d’environ 15 kilomètres et réparer sa fourche, forge tenue par Joseph Bayle. L’incident donne quatre heures d’avance aux premiers du peloton, et tous les rêves de victoire finale dans la Grande Boucle 1913 s’envolent.

Sur le Tour de France 1919 (...) Eugène Christophe casse sa fourche. Il doit encore réparer lui-même son matériel sans aucune aide extérieure sous peine de disqualification ce qui lui prend plus d'une heure.

Sur le Tour de France 1922, en passe de prendre la tête du classement, il cassa sa fourche dans la descente du Galibier, et gagna Saint-Jean-de-Maurienne sur le vélo d'un prêtre."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne_Christophe

Le calvaire et la victoire sur le Milan-SanRemo 1910 -Lire le récit palpitant sur La Dordogne cycliste-

Commentaires

1. Le jeudi 2 mai 2013, 16:06 par Clément

Il a fourché sur la victoire ?

2. Le jeudi 2 mai 2013, 16:25 par Pier en casque

Oui, on peut même dire qu'il s'est fait dessouder par la rupture de soudure.

Ajouter un commentaire

Comments can be formatted using the Markdown Extra syntax.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/205

Fil des commentaires de ce billet