Étape n°125 : d'un château l'autre rillette.

Après la prestigieuse classique Flaglande, c'est cette fois ci, alors que les vrais sprotifs bataillent sec du jarret et de lentourloupe antidoping, un direct en différé de la grande et mythique :

Angers-Laval,

poursuivie en

"traversée des marches de Bretagne"

ou

"Tour de l'ambiguité identitaire historique"

On est en France, ça y'a pas de doutes.

Une belle épreuve, ponctuée d'étapes pittoresques, sur des routes peu parcourues, et avec des extensions surprises, totalement en dehors du programme initial. Un croquis vaudra toujours mieux qu'un long discours, revoyons les images au ralenti.

DSC_0784.jpg La campagne en campagne. DSC_0788.jpg Acceuil jovial du peloton dans une ferme très sympathique. DSC_0789.jpg Check point, assortiment de boissons chaudes et boissons fraiches au "Foyer Rural" de Chateau-Gontier ; ils sont bons ces mayennais. DSC_0791.jpg L'oreillette ne suffit plus ; la D112 dite "départementale des bermudes de Mayenne" a perdu les meilleurs.
DSC_0796.jpg Un moment de poésie dans un enfer de lubrifiant mécanique.
DSC_0799.jpg Laval, superbe collection d'art naïf. DSC_0804.jpg DSC_0806.jpg Rennes, ville de soiffe et d'histoire.

DSC_0810.jpg Le réseau ferré français est magnifique.


- GRAND JEU CONCOURS Trouvez toutes les différences, et gagnez l'équipement d'un champion ! (banane survitaminée, paire de chaussettes, gourde en plastique étanche) DSC_0821.jpg DSC_0822.jpg



DSC_0826.jpg Nantes, ville engagée à mort dans le coule.

DSC_0832.jpg DSC_0833.jpg DSC_0834.jpg DSC_0837.jpg

DSC_0841.jpg le peloton se détend DSC_0845.jpg voir prend ses aises DSC_0847.jpg et le lendemain, après un spectaculaire caca en spray (c'est cela aussi, le glandathlon), contre-la-montre dans le col du chateau-qui-n'existe-plus, beau belvèdère sur la Loire.

Comme d'habitude le vainqueur a été tiré au sort par une main innocente, le trophée remis devant les Officiels par de moins innocentes mains à la disposition des Champions. Tout est bien qui ne finit pas, comme dit le philosophe. La roue tourne, les maillots jaunent, mais le glandasport triomphe ! Vive la Roue Libre !

... en différé pour la 125ème étape de la première édition du « Tour des Cartes IGN en vertical », épreuve qualificative pour les Grandes Glandathètiques en équipes libres, nous vous rappelons que cette course relie initialement Angers à Laval, puis Laval à Angers en passant par Rennes, Redon, Nantes, Ancenis, et que les inscriptions sont toujours ouvertes.

ign_top100125_recto_9782758530138.jpeg

Commentaires

1. Le jeudi 24 juillet 2014, 09:39 par KAPOL

Mais mais HOU SSAYYY ???

2. Le lundi 28 juillet 2014, 22:10 par Cyclopédiste

... dernière apparition officielle du vélo "rouge et blanc et noir".
Après le Belfo, cela fait 2 deuils de vélos apparentés micr0lab en peu de temps, drame.
Il va falloir en remmetre d'autres en état pour conjurer le sort.

3. Le mercredi 6 août 2014, 00:43 par tcrxt

Gageons que les souvenirs des bons moments l’emporteront sur le deuil et la colère, mais aussi sur le sentiment le plus fort lors d’une disparition : « ah mais mince, c’était bien pratique pour se déplacer ». Tout comme l’apprentissage de la chose, le tout est de se remettre en selle, paraît-il.

===-===-===-==-==-===-===-===-===-=-==-===-===-

Quelle dernière apparition ! Du sang, de l’également, de l’égarement, des différences, de l’épopée : de la glande d’athlète en l’état.

On en redemande, la presse unanime.

4. Le lundi 11 août 2014, 11:46 par Propriépier

... oui, et comme de par hasard de larges plages de figuration laissées, comme par prescience, au fameux vélo "rouge et blanc et noir", partenaire de tellement de bons moments. Il aura été honoré, et aura honoré le glandasport urbain, rural, en couinant mais sans jamais faiblir ni perdre la fourche -menace depuis quasiment son acquisition il y eu 5 ou 6 ans- avec audace et fougue, sans jamais démériter.
J'espère que le voleur a le bon gout de l'utiliser et de ne pas l'avoir balancé à la Loire -ce dont je doute-.
Vive le rouge et blanc et noir ! Le rythme irrégulier de ses inusables roulements fatigués continueront de tinter à mes oreilles, jusque la fin des temps du cycle.

Ajouter un commentaire

Comments can be formatted using the Markdown Extra syntax.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/274

Fil des commentaires de ce billet