Les nouvelles avantures de Chimie Argentée

palimpseste1.jpg

Les fameuses habitations troglodytes de la place de Clichy.

Étape 1 : récupérer des films dans un magasin de photo de Barbès, connu par l'usager comme sympathique mais olé olé dans la mise en œuvre de son exercice. A l'occasion de la récupération de photos en développement depuis plus d'un an (oui), négocier quelques films vierges gratuits en compensation d'une attente extraordinairement longue, mais riche de promesses poétiques. (en l’occurrence, de très belles photos qui méritaient une telle attente mais ne nous éparpillons pas)

palimpseste2.jpg

Stop/Dur Cheminées de fées.

Étape 2 : charger le film offert dans son appareil à image préféré. En l’occurrence, un film Fujifilm couleur 400 ASA presque périmé, dans un Canonet 28 de 1976 prêt à bondir.

Étape 3 : exposer le film (=faire des photos souvenir, vacances, travail, amis ou autre activité jugée propre à la production d'image à la discrétion de l'usager)

palimpseste3.jpg

Stéven contemplant le lion en compagnie des enfants.

Étape 4 : déposer son film au développement ; en l'occurrence, dans l'exemple qui nous occupe, chez un autre artisan que celui ci évoqué précédemment, afin de récupérer ses images dans un délai plus raisonnable. On peut aimer l’aléa tout autant que l’efficace. Cristallisation de l'attente contre désir d'image. Ce dernier gagne. Je veux voir mes photos de vacances, et dans les 48 heures s'il vous plait.

palimpseste4.jpg

Stéven testant la machine franco-turque à remonter les falaises.

Étape 5 : découvrir que le film donné en dédommagement avait déjà été exposé initialement puis habilement rembobiné dans son boitier, mais pas jusque au bout, de manière à permettre une nouvelle exposition (technique qui nécessite un doigté certain). La raison de cette manipulation est inconnue. Commercialiser ce produit est un suicide économique, le film révèlera quoiqu'il arrive un palimpseste plus ou moins heureux, et avec peu de chances de séduire le photographe perdant tout contrôle sur ses images. Scandale garanti à la récupération des photos, où plus rarement découverte émue du palimpseste.

palimpseste5.jpg

microlab en géorgien veut dire "système son bas de gamme qui fait genre haut de gamme"

Commentaires

1. Le lundi 1 octobre 2012, 15:27 par Non-aventurier tcrxt

Le remonte-falaise a des allures plonk et replonkiennes très nettes.

Un tour du monde retourné.

2. Le mardi 2 octobre 2012, 13:05 par Boîte aux lettres de micr0lab

http://pix.toile-libre.org/upload/o...

Où les tampon sont à taille humaine (sur la numérisation, le timbre est à l’échelle d’un timbre.)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/213

Fil des commentaires de ce billet