Comparaison raisonnée

Tiens, deux journaux : chic, la pluralité des media assure le bon fonctionnement de la société.

Ah tiens non en réalité c'est le même contenu. Pourquoi différencier les couvertures et noms alors?

Commentaires

1. Le dimanche 29 janvier 2012, 09:49 par Monsieur

Monsieur (hauteur et indignation) : la comparaison à laquelle vous vous risquez par l'image, Monsieur, manifeste votre ignorance du secteur papier-journal. Il est facile en effet d'identifier deux papiers-journaux par les moyens de financement qui les sollicitent pour figurer en bonne page. Or, Monsieur, je ne vois pas en quoi cela entamerait l'Indépendance du Journaliste.

Homme Sanibroyeur : Il n'y a rien à en dire. La santé financière de ChallengeS est très bonne. L'économie est devenue attractive sur le marché des croyances&mots, donc la publicité suit. Cela permet en outre une articulation optimale avec le Nouvel Observateur. Le dynamisme des sanibroyeurs intelligents vient renflouer le tout. Il n'y a rien à redire.

Homme Artémis : Je n'ai pas le temps de vous répondre. Les journaux sont des entreprises, c'est ainsi qu'est fait le monde. Cela ne m'empêche pas d'être un homme de goût. Nous sommes impartiaux dans le choix des publicités qui figurent dans nos titres. Je suis le garant de mon indépendance. Je n'ai pas le temps de vous répondre.

2. Le lundi 23 avril 2012, 11:27 par comparateur assurance

Qu'il y ait la même publicité au même endroit dans deux magazines très différents ne me choque pas du tout, ça relève plus du concours de circonstance...Quant aux pubs, ce ne sont pas elles qui définissent le contenu ou la teneur d'un magazine, et heureusement! Les lecteurs lisent des magazines différents mais achètent la même voiture, où est le problème?

3. Le jeudi 26 avril 2012, 01:10 par L'auteur

Le problème n'est pas qu'un lecteur de Challenge puisse acheter la même voiture qu'un lecteur du Point, j'en conviens volontiers.

Cependant, ces deux magazines ne sont pas «très différents» : mêmes sujets, parfois mêmes traitements, une légère coloration politique les diffère tout au plus.

Les publicités ne définissent pas le contenu ou la teneur d'un magazine? Pire : elles le font exister.
Par exemple, pourquoi Areva dépense autant d'argent en publicité (12 millions pour un spot!)? La concurrence? Elle n'existe pas. Pour avoir un moyen de pression sur le journal? Peut-être plus. Quels journaux font le lien direct entre l'exploitation de l'Uranium au Niger — orchestré par Areva — et la situation catastrophique de ce pays?
Regardez la liste des journeaux qui ont évoqué le livre de Raphaël Granvaud sur la question, et dîtes-moi lesquels ouvrent leurs pages à la publicité.

Il n'empêche que votre lien — qui constitue à mes yeux la publicité dans votre message — teinte votre propos d'un goût négatif.

Ajouter un commentaire

Comments can be formatted using the Markdown Extra syntax.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/47

Fil des commentaires de ce billet