Test du SONY DIGITAL MAVICA MVC-FD71

Autant le dire immédiatement : le constructeur SONY a fait forte impression en annonçant la sortie de cet appareil photographique à stockage des vues numériques. Ce sont en effet des disquettes 3 pouces 1/2 (d'une capacité allant jusqu'à 1,4 mega-bytes) qui remplacent nos bonnes vieilles pellicules. Les photographies sont ainsi duplicables à l’infini, facilement stockables, peuvent être communiquées par e-mail et imprimées depuis toute imprimante domestique ou professionnelle.

Si le rendu peut être parfois décevant, notamment à cause des faibles résolutions des imprimantes les plus communes, il n'en reste pas moins que tous les lecteur du joueb de micr0lab ne pouvaient que brûler d’impatience de découvrir les entrailles de cette bête. Nous vous proposons donc un banc d’essai détaillé, photographies d’illustrations à l’appui.


Nous vous renvoyons au carton pour un descriptif des capacités de ce petit monstre :

Les disquettes s’insèrent latéralement, comme suit :

Comme vous pouvez le voir, sont à votre disposition les touches suivantes :

  • Une molette bi-directionnelle de Zoom bien pratique (avec un Zoom optique grossissant jusqu’à 10 fois!)
  • Le rétro-éclairage de l’écran (qui permets un aperçu en temps réel des photos !) peut se désactiver
  • La luminosité de l’éclairage peut être facilement réglée
  • Un flash désactivable
  • Des effets sur les images, qui bascule entre les effets suivants :
    • NEG. ART (ici combiné avec le mode « multi » pour un effet saisissant et artistique)
    • SEPIA
    • B. & W.
    • Solarize
  • Des programmes adaptés à toutes les prises de vues :
  • Et par la touche display on règle l’affichage :

Mais aussi :

  • Croix 4 directions pour naviguer dans le menu, comme suit:
  • Témoin visuel d’accès à la disquette
  • Bouton marche / arrêt astucieux (on ne peux le pousser par erreur)
  • Bouton pour prendre les photos
  • Réglage du focus (deux positions : auto et manual)
  • Vis pour fixer pied
  • Interrupteur pour choisir entre les modes « prise de vue » et « lecture des vues déjà prises et stockées sur la disquette »
  • Emplacement pour disquette 3 pouces 1/2.

Et voilà pour finir une petite galerie qui illustre les capacités de ce petit monstre. Comme vous pouvez le voir, je me suis bien amusé avec le mode « multi ».

 

En conclusion

À noter la présence appréciable d’un mode e-mail qui permets de prendre des photos de faible « résolution » (et donc de faible poids) qui peuvent être facilement envoyés à l’aide d’internet.
Voilà une petite carte postale numérique pour illustrer et conclure gaiement ce petit test !

Commentaires

1. Le lundi 11 août 2014, 11:59 par JP2000

... un banc de test complet, et très informatif.
Me sentant parfois un peu dépassé par toutes ces nouvelles technologies ultra puissantes, je voulais avoir votre avis quant à un agrandisseur ultra moderne, afin de pouvoir présenter à ma famille mes photos de vacances. Pensez vous que la communion du mode e-mail du MVC-FD71 et la résolution du projecteur AGFA Varioscope permettrait de beaux tirages, afin de pouvoir ensuite réaliser de belles diapositives? J'ai peur que la fantastique résolution ne se dégrade en fin de course, et que l'on perde in fine le grain spécial de la lentille numérique. Qu'en pensez vous?
Merci de votre réponsse, Amicolement,
JP2000

2. Le lundi 10 août 2015, 02:52 par Testeur

Cher JP2000,

merci de votre intérêt pour notre site d’actualités numériques, et pour votre question.

Le mode /e-mail/ est parfait pour partager vos photos... par /e-mail/, justement ! S’il s’agit de les projeter ensuite, optez plutôt pour une très forte résolution (jusqu’à un mega-byte), puis agrandissez-les: le AGFA variscope fera très bien l’affaire, encore que son rouge puisse rapidement se fatiguer.
Retrouvez le mois prochain notre test complet des meilleurs agrandisseurs du marché pour un plus ample comparatif.

Photographiquement vôtre,
testeur.

3. Le jeudi 19 novembre 2015, 17:49 par imgur

Une image : http://i.imgur.com/aRqTOQo.gif

4. Le lundi 1 avril 2019, 07:56 par Ouai bah c’est Clément

Putain ce qu’on est drôles.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/276

Fil des commentaires de ce billet