"Cette Nuit Je Rêvais", par Edouard Vent d'Haleine

EdouardCompose.jpg

On dit de lui à la salle des professeurs du collège Alfred Ja'ari de Nyoiseau que c'est le "professeur de musique le plus sexy de l'académie". Rare sur scène, nos producteurs ne connaissent de lui que sa voix sucrée et sursuave, et son immense talent d'arrangeur intemporel. Sa voix? Juste mélange entre un falsetto sans fard à la Michel Dépêche, les from-the-bottom de Marc Avoine et la sensibilité à fleur de poil d'un William Chelleur. Selon nous, autant le renouveau que la continuité de la chanson française. La presse locale est élogieuse :

"(...) D’abord, une virtuosité crâne et une variété d’expressions dans les vocalises clouante, mais surtout une ressemblance : ce timbre, ces phrasés, ces affects, cette ardeur rappelent à s’y méprendre ceux de Filou, chanteur angevin qui avait marqué la scène locale à la fin des années 1990 avant de chuter bêtement dans l'Oudon après un concert à Sègre". (Magazine du Conseil Général de Mayenne)

"Vent d'Haleine est tout simplement boursouflant." (Dimanche Ouest France)

"Cette nuit je rêvais" (Vent d'Haleine / Vent d'Haleine)

Composition, arrangement, texte, chant, production : Edouard Vent d'Haleine

Basse Guitar : J-P Nabrot

Guitare / Hammond Organe : Phil Nabrot

Programmation de la boîte à rythme : Erfille Jabouert

(Edouard Vent d'Haleine tient particulièrement à remercier le quatuor à cordes de la classe de 5ème B pour le travail réalisé cette année sur mon album, et l’École de Musique de Bourg l'Evêque pour le prêt des micros.)

Commentaires

1. Le mercredi 5 juillet 2017, 06:11 par tcrxt

Bordel, encore un talent à creuser : mais combien sont-ils ?
Celui-ci périra-t-il également dans une nationale, un fleuve, ou la mort ?

Sinon, quel est le coup de cœur de l’ingé son, ce coup-ci ?

2. Le mercredi 5 juillet 2017, 10:40 par Fan Hardcore

Bonjour,
Pour savoir ce à quoi vous vous voulez tout savoir, il suffit d'écouter l'admonestation du mystérieux régisseur et éminence grise à la toute fin du morceau "Cette Nuit Je Rêvais" (Les studios étaient mal insonorisés). Pour ma part, je crois qu'il dit :"Jean Todt est en fait le fils caché de Fritz Todt. Il ment sur son âge et n'est pas du Cantal."
Qu'en pensez vous?
Musicamicalement,
Fan Hardcore

3. Le mercredi 5 juillet 2017, 15:03 par Huit-Lianes de Quoi-Che-L'Air

génial ! j'ai pas entendu une perle pareille depuis mon dernier album.
j'achète et puis je vends dans la foulée !
HLDQCLA

4. Le mercredi 5 juillet 2017, 15:09 par Patrice Allègre

ici le nouveau dirlo du CSA.
Dis-moi, à 2:38 tu dis quelque chose que ça va pas passer avec moi. OK ? avec moi, ça ne passera pas.
cordialement,
P.Allègre

5. Le jeudi 6 juillet 2017, 19:35 par Ma none, trop peau

Cher joueb,

Il y a définitivement ce petit quelque chose dans la voix qui évoque Sylvie Va-t'en, teintée du réalisme d’une Edith Pilaf.

Une none.

Ajouter un commentaire

Comments can be formatted using the Markdown Extra syntax.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/442

Fil des commentaires de ce billet