Extrait d'un conte mayennais

Objet : mesure faisant suite à la Circulaire Préfetetorale "Face à la crise, Faire contre Mauvaise Fortune Bon Sens"

"... comme toutes les pestes passées et à venir, que les anciennes campagnes de communication avaient nommées "Fléau de Dieu", "Bras armé de la vengeance omnipotente", "Gros Tas d'Emmerdes", ou "Carquois & carreaux pointus et piquants de l'absurde Nécessité", il semblerait que le GroVid19, communément appelé Conarovirus ait frappé au hasard, ou devrais-je le dire, Monsieur le Préfète de la République, au hasard de la Volonté Divine, suivant des voies qui demeurent à nos yeux impénétrables.

Car, une fois exclue de cours et confortablement installée en convalescence, aux frais du contribuable, la stagiaire de la formation professionnelle Vanessa Grumeaux est devenue la seule rescapée de cette promotion 2020. Le fait est que lorsque ses camarades de classe, dans un élan spontané de bon sens, croyaient discerner les signes du terrible virus, ce n'étaient en fait que les signes de la pauvreté, de la shlaguerie et d'une tenace trachéite ; car le Conarovirus s'est déclaré en salle de dessin dans une crise de toux généralisée dès le jeudi après midi suivant le départ de Mme Grumeaux ; nous avons, comme vous le savez, pris soin de déclarer dès lors la classe en quarantaine, ce qui a permis aux retardataires de finir pendant le week-end le programme de mathématiques. Le lundi soir, la femme de ménage a cru reconnaitre encore les toux râlantes de Robert, Greta et Phillandre, pourtant élèves zélés, puis le mardi midi : "plus rien d'autre que le bruit de cette satané chariotte sur le lino", a déclaré la femme de ménage. (On sait que les stagiaires, dont certains étaient originaires du Finistère, s'amusaient innocemment à comparer ce bruit à celui de la vilaine carriole qui annonçait jadis le passage de l'Ankou.)

De fait, la plainte posée par Vanessa Grumeaux contre la classe pour harcèlement est caduque ; eu égard aux circonstances, je me permets de vous informer que nous avons décidé, afin de ne pas trop impacter nos statistiques malgré cet incident, d'octroyer sur le champ et sans examen le Diplôme à Mme Grumeaux, -nonobstant ses médiocres résultats et son absentéisme répété-, et à titre posthume à l'intégralité de la promotion 2019/2020.

Afin de respecter nos engagements auprès de la Communauté de Communautés "Confins des Marches d'Anjou", nos  partenaires (GroBat, ArchiGol, ArchiBreizhù, Parpaing2Poussiere) s'engagent, à leurs frais, et, comme la loi le stipule, contre prime à l'achat de salariés et contre réduction de charges, à engager symboliquement, sans délais et en CDI, les jeunes diplômés.

Nous remercions notre prestataire, la SOCAM, pour avoir réalisé la campagne "Face à la crise, Faire contre Mauvaise Fortune Bon Sens", et fait le lien avec nos partenaires pour une somme dérisoire.

Veuillez agréer, M. le Préfète, nos, salutations les plus pétulantes,

Jean Michoul le Couëdenec, Directeur Opératif du GRETO de Laval

Commentaires

1. Le vendredi 6 mars 2020, 10:07 par L'Ankou laid

Le design des charniers est un secteur en plein essor, surtout chez nous en Beugne. On s'est longtemps entraîné sur les cochons, et le mélange béton-lisier a fait ses preuves. Et puis niveau organisation, c'est dans les vieilles peaux qu'on fait la meilleure soupe.

https://upload.wikimedia.org/wikipe..._stourm.jpg

A ce titre, je propose donc à Mme Grumeaux de rentrer au Capital de Bgne Kernier Konstruction (BKK), dont la SOCAM contrôle 49% des actifs, et moi le reste.

L'Ankou Laid.

n'est-ce pas ?

2. Le vendredi 6 mars 2020, 11:45 par Couille-Amane

Pardon, mais vous vouliez dire...?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bagado%C3%B9_stourm#/media/Fichier:Bagado%C3%B9_stourm.jpg
Ce beau Triskell, je projette d'en faire des mugs et des t-shirts et de les vendre sur les marchés de Guérande, Saint Malo et Trfougnac cet été. Au plaisir.

3. Le vendredi 6 mars 2020, 13:16 par L'Ankou laid

C'est bien ça, merci Couille, ici en Beugne on a besoin de toutes les énergies et de toutes les compétences pour bâtir un monde positif, complètement positif. Se serrer les coudes, se sortir les doigts du Q, pas de traîne-savates, il n'y a pas de sots métiers, etc.

4. Le mardi 10 mars 2020, 03:32 par Prosper, bagadou ploum

« Mme Grumeaux, c’est moi » -- Typhoïde Marie

Ajouter un commentaire

Comments can be formatted using the Markdown Extra syntax.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/583

Fil des commentaires de ce billet