Etude culinaire : le rol-pince

Une discipline possible : les études culinaires, pas forcément épicuriennes mais d'exploration, ce qui n'exclue cependant pas le miam final. Recettes poussiéreuses, inconnues, douteuses, imaginaires. Pourquoi pas ? Un exemple possible : le rol-pince.

dictionnaire_burnet.jpg

Il en est fait mention en 1836 dans cette édition du dictionnaire de Burnet, reprise dans une réédition du Cuisinier royal -devenu national de Viard en 1853, puis telle quelle dans le best-seller Je sais cuisiner de Ginette Mathiot à la rubrique des recettes étrangères, sous-catégorie "Hollande".
rol_pince_burnet.jpg
Rol-pince est un cas rare de francisation du hollandais Rolpens, littéralement "roulé de panse". Le blog néerlandophone http://worstenspek.blogspot.fr/, qui documente une tentative brillante de confection de rol-pince signale qu'il s'agit d'une "recette ringarde" que "quelques rares bouchers se hasardent encore à exposer dans leur vitrine et que presque plus personne ne confectionne chez soi". Il évoque les rol-pinces gras et fumants que son père catholique affectionnait particulièrement le matin de Noël.

output_yYNRSs.gif

Quoi de mieux qu'un gif pour narrer les aventures du rol-pince : nettoyage de la panse devant un animal qui après avoir feint l'attention studieuse profite d'un moment d'égarement pour attaquer l'estomac, couture de la chaussette de panse qu'on remplit avant de la fermer, plongeon du rol-pince dans un bocal de vinaigre bouillant au milieu d'une nuit globuleuse, stupeur et doutes des explorateurs le matin venu.
Demeure une question : le rol-pince est-il mangeable ? réponse dans deux semaines (cet article fera l'objet d'un rafraîchissement ou deux pour l'occasion).

Commentaires

1. Le samedi 13 février 2016, 19:26 par gourmix

ça se mange, oui, là est la question ; l'impression d'un organe formolé composante d'un cabinet de curiosité de chercheur en cuisine médiévale. Cette curiosité sera en position de choix dans un Viandier contemporain qui reste à réaliser.

2. Le samedi 13 février 2016, 19:33 par Grand Cuiniser

On accompagnera ce plat rare d'un vin rouge ou rosé courant, d'un mousseux de qualité supérieure ou d'un Chassagne-Montrachet 1947, et servi avec un dé de Pot-je-Vleesh, de chips de betterave et d'une salade, pour la fraîcheur.

3. Le samedi 13 février 2016, 19:34 par Gente83

Super recette, merci !!!!!!! J'ai jueste rajouté une pincée de farine et quelques épices pour relevé, mais sinon rien à dire c'ets parfait!!
Tout le monde s'est régalé, et c'est un bon moyen de faire manger de la panse à mes enfants qui d'habitude n'en veulent pas.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://joueb.micr0lab.org/?trackback/345

Fil des commentaires de ce billet