vendredi 20 janvier 2017

Le mite américain

Donaldtrumpi_frontal.jpg

img022.jpg

lundi 16 janvier 2017

Et est voir que se il redonde as mors aucune chose pour les fortunes de leurs amis vivans

L'enregistreur numérique crée des choses, il sait anticiper la politique locale et mettre une grosse ponctuation de fin.

Par contre si on zoome on entend qu'il y a vraiment deux personnes identiques qui disent à peu près la même chose.

Un mort parle dans ma bouche. Mon frère Tintin invisible qui me singe moi même, alors que je me suis déjà enregistré moi même enregistré le singe de moi-même. Preuve si il en est de l’irréalité de tout de mon existence. Je m'en retourne tranquille à mon roman, rassuré : il n'est pas plus fictionnellement véritable que ni moi ni le reste ne semblent existons.

samedi 14 janvier 2017

qp=db

jouebautojouebjanvier2017.jpg

Roi jaune cheval blanc

roi_jaune001_14janvier2017.gif

dimanche 8 janvier 2017

Vallée de Misère

65

Misère.

Job et Salomon

DSCF5635.jpg 178 Aussi ceux qui ont connu Dieu sans connaître leur misère ne l’ont pas glorifié, mais s’en sont glorifiés.

DSCF5636.jpg 113 La misère se concluant de la grandeur et la grandeur de la misère, les uns ont conclu la misère d’autant plus qu’ils en ont pris pour preuve la grandeur et les autres concluant la grandeur avec d’autant plus de force qu’ils l’ont conclue de la misère même, tout ce que les uns ont pu dire pour montrer la grandeur n’a servi que d’un argument aux autres pour conclure la misère, puisque c’est être d’autant plus misérable qu’on est tombé de plus haut. Et les autres au contraire. Ils se sont portés les uns sur les autres par un cercle sans fin, étant certain qu’à mesure que les hommes ont de lumière ils trouvent et grandeur et misère en l’homme. En un mot l’homme connaît qu’il est misérable. Il est donc misérable, puisqu’il l’est. Mais il est bien grand, puisqu’il le connaît.

DSCF5641.jpg 333 La misère persuade le désespoir. L’orgueil persuade la présomption. L’Incarnation montre à l’homme la grandeur de sa misère par la grandeur du remède qu’il a fallu.

DSCF5642.jpg

DSCF5643.jpg 126 Ils ont un instinct secret qui les porte à chercher le divertissement et l’occupation au‑dehors, qui vient du ressentiment de leurs misères continuelles. Ainsi s’écoule toute la vie, on cherche le repos en combattant quelques obstacles. Et si on les a surmontés, le repos devient insupportable par l’ennui qu’il engendre. Il en faut sortir et mendier le tumulte. Car ou l’on pense aux misères qu’on a ou à celles qui nous menacent.

DSCF5644.jpg 184 En voyant l’aveuglement et la misère de l’homme, en regardant tout l’univers muet et l’homme sans lumière abandonné à lui‑même, et comme égaré dans ce recoin de l’univers sans savoir qui l’y a mis, ce qu’il y est venu faire, ce qu’il deviendra en mourant, incapable de toute connaissance, j’entre en effroi comme un homme qu’on aurait porté endormi dans une île déserte et effroyable, et qui s’éveillerait sans connaître et sans moyen d’en sortir.

DSCF5647.jpg

DSCF5651.JPG

DSCF5658.jpg 382 Misère. Salomon et Job ont le mieux connu et le mieux parlé de la misère de l’homme, l’un le plus heureux et l’autre le plus malheureux, l’un connaissant la vanité des plaisirs par expérience, l’autre la vérité des maux.

DSCF5666.jpg

DSCF5668.jpg 139 Les grandeurs et les misères de l’homme sont tellement visibles qu’il faut nécessairement que la véritable religion nous enseigne et qu’il y a quelque grand principe de grandeur en l’homme et qu’il y a un grand principe de misère.

DSCF5670.jpg 224 L’homme n’est pas digne de Dieu mais il n’est pas incapable d’en être rendu digne. Il est indigne de Dieu de se joindre à l’homme misérable mais il n’est pas indigne de Dieu de le tirer de sa misère.

DSCF5673.jpg

DSCF5677.jpg 108 La grandeur de l’homme est si visible qu’elle se tire même de sa misère. Car ce qui est nature aux animaux, nous l’appelons misère en l’homme. Par où nous reconnaissons que sa nature étant aujourd’hui pareille à celle des animaux, il est déchu d’une meilleure nature qui lui était propre autrefois.

DSCF5685.jpg

DSCF5694.jpg

DSCF5695.jpg 254 Jésus-Christ n’a fait autre chose qu’apprendre aux hommes qu’ils s’aimaient eux‑mêmes, qu’ils étaient esclaves, aveugles, malades, malheureux et pécheurs ; qu’il fallait qu’il les délivrât, éclairât, béatifiât et guérît, que cela se ferait en se haïssant soi‑même et en le suivant par la misère et la mort de la croix.

DSCF5696.jpg 393 Misère. La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement, et cependant c’est la plus grande de nos misères. Car c’est cela qui nous empêche principalement de songer à nous, et qui nous fait perdre insensiblement. Sans cela nous serions dans l’ennui, et cet ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d’en sortir, mais le divertissement nous amuse et nous fait arriver insensiblement à la mort.

DSCF5698.jpg

DSCF5700.jpg

DSCF5711.jpg 181 La connaissance de Dieu sans celle de sa misère fait l’orgueil. La connaissance de sa misère sans celle de Dieu fait le désespoir. La connaissance de Jésus-Christ fait le milieu parce que nous y trouvons et Dieu et notre misère.

DSCF5716.jpg

S0095733.jpg

4 1re partie : Misère de l'homme sans Dieu.

2ème partie : Félicité de l'homme avec Dieu

autrement

1re part. Que la nature est corrompue, par la nature même.

2ème partie : Qu'il y a un Réparateur, par l'Ecriture.

lundi 2 janvier 2017

Une résolution pas plus con qu'une autre

DSC00299.JPG

Ne plus photographier un coucher de soleil mais le geste de photographier un coucher de soleil.

dimanche 25 décembre 2016

Artisanat

tricot-de-python25decem16.jpg

jeudi 22 décembre 2016

répulique

anemort_22decembrejoueb.gif
 

 

samedi 17 décembre 2016

Barberini

trois_abeilles.png
 

 

jeudi 15 décembre 2016

Boules de noyge

bonshommes_funf.jpg

mercredi 14 décembre 2016

Un Noël de plus

DSC_0350_2.jpg

DSC_0338.jpg

DSC_0339_8.jpg

DSC_0341.jpg

DSC_0343_5.jpg

DSC_0347.jpg

DSC_0348_6.jpg

DSC_0348_7.jpg

DSC_0371.jpg

DSC_0355.jpg

DSC_0355_2.jpg

lundi 12 décembre 2016

stuff

stuff

dimanche 11 décembre 2016

voter

Ce sont mes parents, honnêtes jusqu'à l'oubli de soi, volés tous les jours par des plus riches et plus puissants qu'eux, qui ont pourtant relayé auprès de moi le mot d'ordre de leurs détrousseurs : voler est indigne.

Ce sont mes parents, revenant chaque jour assommés d'un travail déformant et humiliant, qui ont relayé auprès de moi le mantra de leurs patrons : le travail est une source de fierté.

Ce sont eux également, qui faisaient briller à mes yeux l'éclat du suffrage universel, au nom de leur participation à une victoire historique pour laquelle tant de luttes violentes s'étaient déroulées. Ils ont voté à chaque fois, opiniâtrement, pour être tenus à l'écart de l'organisation de leur vie. J'ai longtemps moi-même cédé à ce chantage et voté, revoté, jusqu'à devenir fou des contradictions où ça m'entrainait.

Je n'ai jamais travaillé. Je n'ai jamais eu la moindre considération pour l'ordre, le travail, la loi, la police, l'argent, le pouvoir même et surtout le pouvoir que je pourrais exercer sur quiconque. Je n'y ai vu que différentes formes de brutalité dans l'exercice continu de la machine de mort qui empoisonnait mes parents et qui oeuvrait déjà à empoisonner la mienne. J'ai vu avec clarté, autour de l'âge de 12 ou 13 ans, la mort qui m'attendait. Ce fut bien plus saisissant, terrible et beau qu'une révélation mystique. Il n'y a aucune forme de vérité plus puissante que celle-là et plus susceptible de donner un sens à toutes vos actions : ne jamais laisser rien ni personne accélérer votre pas vers la mort. Il n'y a pas une heure de sa vie qui mérite d'être sacrifiée pour quelque chose d'aussi futile qu'une nation. Il est futile de se demander si Lepen ou Hollande sont plus dignes de diriger nos vies et de prétendre à nous représenter: ils sont tous les deux les codirecteurs d'une entreprise de démolition de notre quotidien. Faisons la grève. Nous n'avons aucune raison de nous associer au plan de carrière d'une poignée de voleurs qui défendent leur butin et leurs règles de voyous en armant une police d'assassins. Nous avons mieux à faire, chaque jour, en creusant l'écart qui nous éloignera d'eux. Cet écart, nous pouvons l'appeler la vie.

mercredi 7 décembre 2016

y aller ou pas

 
autoroutes_2-07-decembre-2016.jpg

 

 

mardi 6 décembre 2016

travailler pour

Maman, je vois que tu continues à t'inquiéter parce que je suis, selon tes propres critères, sans travail.
Disons plutot que je suis sans salaire. Je ne veux pas pleurer tout ce que j'aurais dû faire au moment où mes forces physiques m'auront abandonné pour le faire.
Intégrer la vie à un plan raisonnable est la première opération de la déraison :
remettre à plus tard quand plus tard n'est pas incertain mais chimérique, travailler dans l'indignité dans l'attente d'un moment digne, comme s'il y avait des périodes de translucidité au cours desquelles on puisse se donner au moins vivre dans le calcul différé d'un plus vivre à venir.
Mais il n'y a pas de plus vivre ou de moins vivre. Une minute passée à la production de services inutiles ou nuisibles pour un quelconque prédateur à tête d'homme, une minute passée dans la colère à crier sur des amis parce que tout nous échappe, une minute hébétée par la fièvre roulée dans des draps brûlants, une minute donnée aux discussions stratégiques sans autre désir que leur fin, une minute de joie intense à penser et vivre sa propre combustion font toutes soixante secondes de vraie vie.
Tout ceci n'est en aucun cas une leçon d'existence (une leçon aussi générale est l'exact opposé de ce que j'essaie de te dire), mais se destine à éclairer les raisons pour lesquelles je n'ai pas une minute à donner à tout ce qui, sous une forme ou une autre, vise à éduquer, contraindre, raisonner, temporiser, socialiser, différer la mienne.
Voici toutes les formes de travail auxquelles je ne veux pas me livrer :
Travailler pour acheter des vêtements dont le chic jetable n'est rendu nécessaire que par la parade du travail et de son piteux corollaire, la réussite sociale.
Travailler pour acheter la quantité de babioles dont seules la tristesse et le sentiment de vide provoqués par le travail appellent san relâche l'acquisition.
Travailler pour acheter des formes abaissées de nourritures qui se mangent plus vite que celles dont le travail seul nous prive.
Travailler pour payer les transports qui conduisent au travail. Travailler pour se payer les vacances dont le seul sens est de faire, un instant, oublier le travail.
Travailler pour payer d'autres travailleurs à réparer un environnement toujours plus disloqué que le travail empêche d'apprendre à réparer soi-même.
Travailler pour briller devant des imbéciles que l'on est conduit à ne fréquenter qu'à cause du travail.
Travailler pour occuper une vie qu'on a pas eu le temps d'apprendre à occuper sans angoisse à cause du travail.
Travailler pour payer les narcotiques qui nous aident à supporter le travail.
Travailler pour accompagner ses enfants, lentement, vers le travail.

mardi 29 novembre 2016

We are all, living in the past

Vous pourriez bientôt voir ceci.

spamjoueb4.jpg

We are all living in the future

Écriture d’une phrase.

mercredi 23 novembre 2016

Tous les métiers à faire

Panneaux "Emploi" et "Chômage"

En France, "l’activité de correspondant local de presse est exercée à titre accessoire par rapport à une autre activité professionnelle, selon l'Urssaf". Elle est régie par la loi n° 87-39 du 27 janvier 1987, complétée le 27 janvier 19932.

En pratique, le correspondant local de presse a le statut de travailleur indépendant. Son activité est classée dans les activités professionnelles dites libérales, non réglementées. Il n'appartient donc pas à la même catégorie que le notaire, l'avocat, le géomètre-expert ou le médecin.

80642852_o.jpg

mais son statut est comparable à celui de l'archéologue, de la cartomancienne ou de l'œnologue.

(Autant de promesses d'aventure, de mystère et de gourmandise.)

Alors il y a la liste des professions libérales classiques, réglementées, et pas forcément très amusantes.
Mandataire judiciaire / Notaire / Avocat / Géomètre-Expert / Expert-comptable etc.

amenagement-duree-travail-0.jpg

Et il y a les autres, les "non réglementées" :

Cette catégorie regroupe toutes les professions qui exercent une activité ni commerciale, ni artisanale, ni industrielle, ni agricole et qui n'entrent pas dans le domaine des professions libérales dites "réglementées". Pour l'administration fiscale, il s'agit des personnes qui pratiquent, en toute indépendance, une science ou un art et dont l'activité intellectuelle joue le principal rôle.

Et il se trouve qu'en y regardant bien, le glandathlète de la vie pratique beaucoup de ces activités "libérales non réglementées". Par exemple, quand on déguste du vin en comparant les bouteilles, on est un peu un "œnologue indépendant". Si on tire les cartes à des amis en fin de repas, (grâce au tarot de Marseille de PoleKa par exemple), on devient un peu "cartomancien". Et quand on finit, au moment du digestif, à se laisser aller à quelque médisance sur autrui, ou à parler politique, on est bien devenu "sociologue indépendant". Quelle joie ! (NB : vos revenus sont assurés par différentes voies, rente sociale ou familiale, économies, travail normal, ou éventuellement par l'exercice de la ou les professions libérales non réglementées que vous exercez.)

Alors si vous êtes en manque d'idées pour votre nouveau projet professionnel, voici une belle liste de Professions Libérales Non Réglementées, issue de www.sinstaller-en-profession-liberale.fr, à exercer en ou en-dehors du cadre non réglementé de micr0lab.

intro-contrat-de-travail.jpg

(Pour mémoire et concentration sur les priorités, je me suis permis de barrer les Professions Libérales Non Réglementées que j'ai déjà exercées, et de graisser celles que l'on peut exercer immédiatement en micr0lab)

   Accompagnateur de groupe
   Accompagnateur de moyenne montagne
   Actuaire
   Agent d'enquêtes assermenté par les tribunaux
   Agent privé de recherches
   Analyste programmeur
   Animateur
   Archéologue
   Artiste non créateur d'oeuvres originales (article L382-1 du code de la sécurité sociale)
   Art-thérapeute
   Assistant ethnographe
   Assistant informatique
    Assistant scolaire
   Assistant technique
   Astrologue
   Attaché de presse
   Audit et conseil
   Auto-école (si exploitant et moniteur)
   Cartographe
   Cartomancienne
   Chargé d'enquête à titre libéral
   Chercheur scientifique
   Chimiste
   Coach
   Coach sportif
   Concepteur de logiciel
   Concepteur rédacteur
   Conférencier
   Conseil (artistique, en gestion, en communication, d'entreprise, conjugal, etc.)
   Consultant
   Contrôleur d’ascenseurs
   Contrôleur technique à la construction
   Chiromancien
   Coloriste conseil
   Contrôle de céréales et semences
   Coordinateur de travaux
   Copiste
   Correcteur lecteur
   Correspondant local de presse
   Correspondant sportif
   Coureur automobile
   Créateur industriel
   Créateur de sites internet
   Décorateur conseil (non inscrit au répertoire des métiers)
   Designer
   Dessinateur
   Détective
   Développeur de logiciels
   Documentaliste
   Economiste-conseil (un besoin immédiat)
   Economiste de la construction
   Ecrivain public
   Educateur sportif
   Enquêteur
   Enseignant Ergonome
   Esotériste
   Etudes (d'environnement, de marchés, statistiques, techniques, etc.)
   Expert (automobile, en assurances, en bâtiment, maritime, etc.)
   Exploitant d'auto-école (si enseignement de la conduite)
   Exploitant de brevet, licence ou marque
   Formateur
   Généalogiste
   Géographe
   Géologue
   Géophysicien
   Graphiste (non créateur d'oeuvre originale)
   Graphologue
   Guide de haute montagne
   Guide conférencier
   Guide interprète
   Hydrogéologue
   Iconographe
   Illustrateur
   Infographiste
   Informaticien
   Ingénieur conseil
   Ingénieur d'affaires
   Ingénieur du son
   Interprète (conférencier, guide, traducteur)
   Inventeur
   Inventoriste en pharmacie
   Hôtesse d'exposition
   Joueur professionnel (sport individuel, bridge, etc.)
   Lecteur
   Magnétiseur
   Maître d'oeuvre
   Médiateur pénal (en cas d'activité non occasionnelle)
   Médium
   Médiéviste
   Métreur
   Métreur en peinture
   Métreur vérificateur
   Moniteur de sports
   Mots croisés (auteur)
   Musicothérapeute
   Naturaliste
   Naturopathe
   Noteur
   Numérologue
   Océanographe
   Oenologue
   Organisateur de foires et salons
   Orientateur
   Paysagiste (activité en bureau d'études, sans lien avec le cycle de la production végétale)
   Pilote
   Plasticien conseil
   Préparateur physique à domicile
   Professeur (de musique, de sports, de langues, etc.)
   Programmeur
   Psychanalyste
   Psychosociologue
   Publicitaire
   Radiesthésiste
   Recruteur
   Rédacteur
   Rédacteur documentaliste
   Rédacteur scientifique
   Relations presse
   Relations publiques
   Répétiteur
   Sapiteur (expert)
   Sociologue
   Speaker
   Spéléologue
   Sportif professionnel
   Statisticien
   Sténotypiste de conférences
   Styliste
   Surveillant de travaux
   Technicien conseil
   Technicien du bâtiment
   Thermicien
   Topographe
   Traducteur
   Transcripteur
   Travaux bibliographiques
   Urbaniste
   Urbaniste-aménageur
   Urbaniste-conseil
   Vérificateur
   Vérificateur de monuments historiques
   Voyante

A vos CV.

jeudi 17 novembre 2016

N’importe quoi, scanné en haute résolution

N’importe quoi, scanné en haute résolution

dimanche 13 novembre 2016

Le mal par le mal

debredinoire.jpg

debredinoire-texte.jpg
Financées par l'argent public, des initiatives de déradicalisation éclosent un peu partout. Au lieu de s'encombrer de centres coûteux et de coaches véreux, pourquoi ne pas s'inspirer de la bonne vieille expertise catholique et notamment de cette grande invention qu'est la débrédinoire de l'Allier ! En effet, après quelques reparamétrages, elle pourrait très bien faire office de dédjihadoire (ou déradicaloire selon les régions). Evidemment, il faudrait revoir sa conception pour l'adapter aux impératifs de mobilité et de transition écologique en la fabricant en série à partir de cartons d'emballage de chauffe-eau, par exemple.

- page 1 de 19