Mot-clé - valeurs

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 6 septembre 2017

Les salauds, les salops

Nuances sémantiques et exercices de style.

Le Monde : les propriétaires véreux qui louent leur biens pourris aux sans-droits.

Selon un rapport de la Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement (Drihl), près de 5 % du parc privé régional, soit environ 180 000 logements, sont considérés comme indignes parce qu’insalubres ou humides, minuscules, sans fenêtre ni confort, et loués à des prix usuriers.

Le reste du monde (page 18) : 205 000 logements sont vides dans Paris.

Bordel, il doit bien y avoir une solution, mais laquelle....?

dimanche 8 janvier 2017

Vallée de Misère

65

Misère.

Job et Salomon

DSCF5635.jpg 178 Aussi ceux qui ont connu Dieu sans connaître leur misère ne l’ont pas glorifié, mais s’en sont glorifiés.

DSCF5636.jpg 113 La misère se concluant de la grandeur et la grandeur de la misère, les uns ont conclu la misère d’autant plus qu’ils en ont pris pour preuve la grandeur et les autres concluant la grandeur avec d’autant plus de force qu’ils l’ont conclue de la misère même, tout ce que les uns ont pu dire pour montrer la grandeur n’a servi que d’un argument aux autres pour conclure la misère, puisque c’est être d’autant plus misérable qu’on est tombé de plus haut. Et les autres au contraire. Ils se sont portés les uns sur les autres par un cercle sans fin, étant certain qu’à mesure que les hommes ont de lumière ils trouvent et grandeur et misère en l’homme. En un mot l’homme connaît qu’il est misérable. Il est donc misérable, puisqu’il l’est. Mais il est bien grand, puisqu’il le connaît.

DSCF5641.jpg 333 La misère persuade le désespoir. L’orgueil persuade la présomption. L’Incarnation montre à l’homme la grandeur de sa misère par la grandeur du remède qu’il a fallu.

DSCF5642.jpg

DSCF5643.jpg 126 Ils ont un instinct secret qui les porte à chercher le divertissement et l’occupation au‑dehors, qui vient du ressentiment de leurs misères continuelles. Ainsi s’écoule toute la vie, on cherche le repos en combattant quelques obstacles. Et si on les a surmontés, le repos devient insupportable par l’ennui qu’il engendre. Il en faut sortir et mendier le tumulte. Car ou l’on pense aux misères qu’on a ou à celles qui nous menacent.

DSCF5644.jpg 184 En voyant l’aveuglement et la misère de l’homme, en regardant tout l’univers muet et l’homme sans lumière abandonné à lui‑même, et comme égaré dans ce recoin de l’univers sans savoir qui l’y a mis, ce qu’il y est venu faire, ce qu’il deviendra en mourant, incapable de toute connaissance, j’entre en effroi comme un homme qu’on aurait porté endormi dans une île déserte et effroyable, et qui s’éveillerait sans connaître et sans moyen d’en sortir.

DSCF5647.jpg

DSCF5651.JPG

DSCF5658.jpg 382 Misère. Salomon et Job ont le mieux connu et le mieux parlé de la misère de l’homme, l’un le plus heureux et l’autre le plus malheureux, l’un connaissant la vanité des plaisirs par expérience, l’autre la vérité des maux.

DSCF5666.jpg

DSCF5668.jpg 139 Les grandeurs et les misères de l’homme sont tellement visibles qu’il faut nécessairement que la véritable religion nous enseigne et qu’il y a quelque grand principe de grandeur en l’homme et qu’il y a un grand principe de misère.

DSCF5670.jpg 224 L’homme n’est pas digne de Dieu mais il n’est pas incapable d’en être rendu digne. Il est indigne de Dieu de se joindre à l’homme misérable mais il n’est pas indigne de Dieu de le tirer de sa misère.

DSCF5673.jpg

DSCF5677.jpg 108 La grandeur de l’homme est si visible qu’elle se tire même de sa misère. Car ce qui est nature aux animaux, nous l’appelons misère en l’homme. Par où nous reconnaissons que sa nature étant aujourd’hui pareille à celle des animaux, il est déchu d’une meilleure nature qui lui était propre autrefois.

DSCF5685.jpg

DSCF5694.jpg

DSCF5695.jpg 254 Jésus-Christ n’a fait autre chose qu’apprendre aux hommes qu’ils s’aimaient eux‑mêmes, qu’ils étaient esclaves, aveugles, malades, malheureux et pécheurs ; qu’il fallait qu’il les délivrât, éclairât, béatifiât et guérît, que cela se ferait en se haïssant soi‑même et en le suivant par la misère et la mort de la croix.

DSCF5696.jpg 393 Misère. La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement, et cependant c’est la plus grande de nos misères. Car c’est cela qui nous empêche principalement de songer à nous, et qui nous fait perdre insensiblement. Sans cela nous serions dans l’ennui, et cet ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d’en sortir, mais le divertissement nous amuse et nous fait arriver insensiblement à la mort.

DSCF5698.jpg

DSCF5700.jpg

DSCF5711.jpg 181 La connaissance de Dieu sans celle de sa misère fait l’orgueil. La connaissance de sa misère sans celle de Dieu fait le désespoir. La connaissance de Jésus-Christ fait le milieu parce que nous y trouvons et Dieu et notre misère.

DSCF5716.jpg

S0095733.jpg

4 1re partie : Misère de l'homme sans Dieu.

2ème partie : Félicité de l'homme avec Dieu

autrement

1re part. Que la nature est corrompue, par la nature même.

2ème partie : Qu'il y a un Réparateur, par l'Ecriture.

samedi 10 octobre 2015

Veuillez je vous prie trouver ci-joint mon règlement

Si j’ai bien lu la page 24 des conditions tarifaires de votre banque (cf. p. 13 du pdf « Guide pédagogique − Conditions Tarifiaires 2015) et qu’elle emploie le même convertisseur de monnaies que moi, le chèque ci-dessous créditera votre compte d’exactement 0€.

voila.jpg
voila.jpg, oct. 2015

Attention, n’attendez pas : en cas du chute du dollar, il vous en coûterai de déposer ce chèque !

samedi 7 mars 2015

La lettre qui informe du courriel anonymisée (mais sans griboulli ni calculs)

lettre0002.jpeg

lundi 11 août 2014

Le mulanaute libéré !

Vous avez peut-être été confronté au message suivant, ces derniers jours :

joueb.jpeg

Votre joueb a été inaccessible à plusieurs reprises : un peu tête en l’air, il a fermé rideau et s’est promené, à oublier de laisser la 4G captive, a brouillé les signaux et GPS. Peut-être pas trop le moral, un peu préoccupé…

Il était embêté notamment par ses statistiques récoltés sur les mulanautes, ses visiteurs : est-ce bien utile, compter ainsi les clics, les visites, les passages ? D’accord, cela permets de faire de beaux billets collectant les mot-clés de 2012, mais est-ce que cela vaut les milliers d’informations collectées, comme tous ces vendeurs de placements de produit ?

micr0lab s’est réuni, à réconforté le joueb : « non, cher Joueb », lui avons-nous dit, « cela n’en vaut pas la peine, et tu es celui qui nous guide : parle et nous ferons ». Le joueb répondit alors : « mon âme ne sera réconfortée que par le sacrifice de vos statistiques enregistrés par piwik1 ».

Et ainsi micr0lab perdit trace comptable de toutes ces visites, et décida de ne plus enregistrer les faits et gestes des visiteurs.

C’est depuis ce jour que le mulanaute, sachant cela, prends systématiquement contact par courriel ou courrier avec l’équipe de micr0lab pour lui dire tout le bien qu’il pense.

1Qui est par ailleurs un très bon logiciel (de flicage), là n’est pas la question.

lundi 24 mars 2014

La publicité n’est pas citée.

ouvre_ton_esprit.jpgchips.jpgsport.jpg

Je me souviens,
de notes dans un cahier,
où l’on recopie, les traductions flottantes,
espérant un jour,
bâtir un dictionnaire,
de la pub, vers le français…